SPIRITUALITE - MEDITATIONS

 

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres ! »
(Jean 8:32).

sEDITORIAL

 

Dans nos toutes nos archives , vous trouverez quelques textes parus dans les anciens numéros d'ARCIEL88
Ne cherchez pas à nous classer dans un mouvement défini ou un courant de pensée...Le logo qui illustre le secteur spiritualité est bien référencé : " 3 croix ". Les amis qui soutiennent ce site ont été plus ou moins élevés dans un environnement chrétien ou biblique: Les trois religions monothéistes principales , par ordre d'apparition, sont le Judaïsme, le Christianisme, l'Islamisme. Chacune renferme la croix des erreurs et des gloires. Le symbole des 3 croix nous a semblé intéressant, pour rêver autrement, sans pour cela y voir de bonnes ou de mauvaises croix avec des bons ou des mauvais condamnés ! Il serait intéressant d'entreprendre ici une petite étude des croix et de leurs significations premières.
A l'origine d'un certain monothéisme, Akhenaton
nous a légué la croix Ansée des Egyptiens.

Elle était un signe de VIE , repris par l'Eglise Copte... Certaines croix ont acquis une triste mémoire depuis la seconde moitié du vingtième siècle.
Il serait plus sage de repenser leur symbole originel et de démystifier leur signification d'une époque !

Le message qui nous guide, dans ce rayon " Spiritualité " est

PAIX et FRATERNITE.

L'AMOUR est, pour nous, une source d'énergie présente dans l'Absolu, l'Ineffable qui est à l'origine de tout et qu'on ne peut nommer. Nous pouvons y puiser, au fond de notre conscience, de quoi redonner le BONHEUR à tous ceux qui sont en recherche d'une vie meilleure. La Spiritualité a aussi sa place importante et capitale dans la culture et la vie en société, même si elle dérange souvent. Nos contemporains payent parfois cet oubli par un certain mal de vivre. La force d'entreprendre, le pouvoir et les richesses ont besoin de cet appui pour supporter le fléau portant les plateaux de la balance de Justice !

" Acquiers la paix intérieure
et des milliers autour de toi seront sauvés !"
Séraphin de Sarov
Mystique russe 1759-1838

Nous ne prétendons pas détenir la Vérité ... La liberté d'opinion et d'expression , dans la recherche sans mépris des autres, reste une garantie de ce modeste coin de spiritualité. Nous éviterons de paraître excessifs et sectaires, mais nous ne serons jamais figé dans une tradition ou une civilisation d'un moment. Même en spiritualité, on peut toujours essayer de méditer sans berger accrédité par des règles intangibles et immuables. Cette position souvent sectaire, attachée à la lettre plus qu'à l'esprit, nous semble contraire à l'ESPRIT créateur, novateur et évolutif. Il n'est pas toujours indispensable de s'identifier à une communauté religieuse ou laïque et d'y être un adhérent exclusif et plus ou moins persuadé. Il n'est pas conseillé davantage de rejeter sa culture ou de chasser ses intimes convictions pour "s'épanouir "en être libre, selon les opportunités d'une époque! Il suffit d'être à l'écoute de sa nature profonde et de l'humanité des autres, en banissant le repli sectaire ou le prosélytisme guerrier.

La Paix est un critère de vérité.
La Non-violence en est la confirmation.

 

Toute doctrine conflictuelle mérite notre méfiance et notre desaveu ! Toute guerre ne peut se justifier sans déviance spirituelle. L'ouverture fraternelle et la recherche de la paix entre tous les vivants, sans exception, montrent la bonne voie d'une saine recherche de la vérité. C'est mon intime conviction. je pense que le Bouddha et le Christ ont particulièrement laissé un enseignement et une pratique spirituels qui ont marqué notre histoire dans le sens de la non-violence, même si ce message n'a pas été toujours suivi d'effets par la suite.
Voila pourquoi j'ai une certaine partialité pour ces deux envoyés pacifiques du divin...sans renier les autres relais divins qui n'ont pas vécu le message divin de la même manière....
Le Messie, attendu par les hébreux , a déçu parce qu'il n'est pas venu en chef de guerre pour pousser ses fidèles à combattre en tuant les voisins différents...
Il n'a pas oublié le premier des dix commandements de la Bible et le respect du prochain qui lui est attaché:

TU NE TUERAS PAS

***

QUE SONT LES CHRETIENS???

La Lettre à Diognète (vers 200)
§5-6 ; PG 2, 1174-1175 (trad. Orval rev. ; cf bréviaire et SC 33 bis)

« Je ne te prie pas de les retirer du monde, mais de les garder du Mauvais »



      Les chrétiens ne se distinguent pas des autres hommes par leur pays, ni par leur langue, ni par l'habillement. Car ils n'habitent pas de villes qui leur soient propres, ils n'emploient pas un dialecte spécial, et leur genre de vie n'a rien de singulier. Leur doctrine n'est pas sortie de l'imagination fantaisiste d'esprits excités ; ils ne prônent pas, comme tant d'autres, une doctrine humaine quelconque.

      Ils habitent donc, au gré des circonstances, des cités grecques ou barbares ; ils suivent les usages locaux pour ce qui est des vêtements, de la nourriture, des coutumes. Et cependant, ils témoignent clairement d'une manière de vivre qui sort de l'ordinaire. Ils résident chacun dans sa propre patrie, mais ils y sont comme des gens de passage. Ils prennent part à tout comme des citoyens, mais ils supportent tout comme des étrangers. Toute terre étrangère leur est une patrie, et toute patrie une terre étrangère... Ils vivent dans la chair, mais pas selon la chair. Ils passent leur vie sur la terre, mais leur cité est dans les cieux (He 11,16). Ils obéissent aux lois établies, mais leur façon de vivre va bien au-delà de la loi.

      Ils aiment tous les hommes, et pourtant tous les persécutent. Ils sont méconnus, condamnés, tués ; et c'est ainsi qu'ils viennent à la vraie vie. Pauvres, ils enrichissent un grand nombre ; manquant de tout, ils surabondent en toutes choses... Insultés, ils bénissent ; outragés, ils honorent les autres... Pour tout dire : ce que l'âme est dans le corps, voilà ce que les chrétiens sont dans le monde.

*****

INTIMES CONVICTIONS
( Hors Dogmes )

Pas besoin d'être officialisé pour parler de La Bonne Nouvelle ...Vous savez que, par notre baptème, nous sommes tous d'Eglise ( Ecclesia=assemblée=rassemblement)...
Si vous n'avez pas le temps .....passez...revenez y ou n'y revenez pas ...selon!!!
Je vous copie un commentaire de l'Evangile au quotidien qui nous est donné parBenoitXVI. (Texte ci-dessous)

Nous ne sommes pas toujours de son avis dans la réalisation du message à la base, non adapté à une culture de plus en plus démocratique alors que l'Eglise garde sa forme monarchique où la collégialité est très restrictive!!!
Le commentaire de Benoit XVI sur Jésus est vrai....Nous sommes tous, comme lui, des fils de Dieu et Jésus est celui qui nous précède quand nous prions le Seigneur de tous et de toutes choses!
Excusez ce qui peut vous paraître  professoral dans ma pensée et cet écrit. Je le trouve superbe, clair et ouvert dans cette relation humaine éloignée d'un Jésus Dieu de Dieu, adoré, chef et juge des uns et des autres!

LE VERBE DE DIEU INCARNE ! ( Jean I - 1-35 )

Un chef, patron d'une Eglise institutionnelle... Non évidemment ( Ce que Jésus reprochait aux prêtres de son temps!!!...et ....maintenant peut-être plus encore...
Simonne Veil l'a dit clair et net et je partage cet avis:
"Je reconnais à l'Eglise la mission(.... )de formuler des décisions sur quelques points essentiels, mais seulement à titre indicatif pour ses fidèles. Je ne lui reconnais pas le droit d'imposer les commentaires."

Les traditions se sont succèdées à Rome, les dogmes et les lois ont scellé petit à petit des textes devenus intouchables tout comme les pouvoirs en place! Les sécurités traditionnelles ont cadenassé les portes refermées de Vatican II. Chacun fait son marché, en choisissant dans les encycliques, tout comme dans les Evangiles, ce qui justifie une Vérité vérouillée par le pouvoir en  place. je ne puis m'empêcher de citer Christian Bobin, mystique marginalisé lui aussi:
"
Ma révolte concernant les églises et la foi?
Je crois que les institutions et les églises comprises sont les tombeaux de la vie. Le problème, c'est la puissance. La vie ne va jamais se montrer là où il y a de la puissance, la puissance montrée du costume, de la fonction et de la représentation. La vie est comme un animal farouche qui craint ces choses-là, comme une bête qui craindrait les chasseurs. Là où il y a de la puissance affichée, l'espace du vivant se restreint, diminue. C'est la seule pensée que j'aurais de ces manifestations très officielles de la religion, mais on ne peut tout exclure, pas même qu'un évêque croit en quelquechose!!!"

Quête de la pureté?
La sainteté m'a longtemps intéressé jusqu'à ce que je trouve mieux qu'elle!!! La vie de chaque jour, ravaudée par endroits, comme un drap de coton qui a beaucoup vieilli, avec des initiales brodées de rouge...
La lumière est le mot le plus beau que je connaisse avec le mot neige...à l'entendre, à le lire, à l'écrire, je me sens en paix.
Même l'aveugle peut voir la lumière.Il suffit que quelqu'un de bon lui parle. Le fin fond de la lumière c'est la bonté...
Le paradis, c'est le réel, ce qui se passe au présent, où çà se passe, au moment où çà se passe. C'est d'être présent chaque jour de sa vie avec les rencontres qu'on peut faire...c'est le réel, la chose que la plupart du temps on cherche à fuir...la vie quotidienne non protégée, sans puissance. C'est la douceur et l'étonnement de vivre une vie dont on ne comprend pas le sens, mais qui a un sens..c'est "le jour après jour"....
Figurez-vous qu'on y est!!! ...
(Christian Bobin )

***

Nous avons choisi de développer, dans la chronique "Spiritualité", ce qui concerne Jésus-Christ et les chrétiens qui nous ont transmis, à leur façon, le Message Evangélique.
Faire le choix du Christianisme en préférant un Messie, un Prophète, un Fils divin, me paraît relever plus du domaine de la Foi et des intimes convictions que de celui des certitudes d'exégètes ou de maîtres à penser, rencontrés en chemin. La non-violence est à l'opposé de nos conflits armés.

Le Messie, attendu, a déçu parce qu'il n'est pas venu, en chef de guerre pour pousser ses fidèles à combattre en tuant les voisins différents ou gênants...

Cela n'empêche nullement tout pélerin, de Compostelle ou d'ailleurs, de méditer, en complémentarité, les pensées d'autres courants de sagesse comme ceux qui nous viennent du Judaïsme, de l'Islamisme et du Monde Asiatique.

Critique des institutions actuelles, parfois inadaptées, de l'Eglise, je reconnais volontiers que

PIERRE est le gardien de l'institution ( Magister!!!) , nécessaire, à toute communauté, mais non sclérosée, pour transmettre le MESSAGE.....

PAUL en a formulé la METHODE et l'organisation première ...... l'ESPRIT assurant l'évolution!!!

JEAN nous en a donné la finalité dans l'AMOUR, l'Agapé du pardon, du don, de l'abandon.....Par Jésus, l'Esprit d'Amour a pris la première place! Marie, mère de Jésus a joué un rôle important parmi les apôtres tout comme elle l'avait fait pendant les trente années où Jésus est resté en famille!!!
Voir page"Histoire de Marie"

***

Jésus a dit: " je ne vous laisse pas seuls,
l'Esprit vous sera envoyé.
Il vous enseignera
et vous remettra tout en mémoire "
. ( Jean - Ch.14 )

L'Esprit annoncé devrait permettre les vraies questions, à savoir : Comment nos contemporains nous perçoivent et nous comprennent ?
Nos révoltes viennent souvent de cette obstination de nos responsables d'églises ou de chapelles, à vouloir garder le message, sans remise en cause salutaire de leur transmission. C'est parfois à se demander si le branchement à la FORCE de l'ESPRIT ne s'est pas détérioré au point de ne plus assurer vraiment une transmission autre que la seule tradition sclérosée des fondamentalistes ou des intégristes. Nous risquons alors de perdre l'intégrité du message en privilégiant la forme sur le fond du Message Evangélique...???

Si l'on parle d'avenir ou de déclin, la question se pose surtout dans les structures des églises ou des communautés mises en place après le passage de Jésus-Christ. Il n'a jamais fondé une religion..... Les théologiens sont très souvent en accord sur cette question !( Paul a répondu avec Pierre, Jacques, Jean ...à une nécessaire organisation de l'Eglise pour la transmission du Message). La transmission est parfois si mal assurée, à certaines époques, que l'on pourrait douter du fond à cause de la forme! Jésus disait préférer de beaucoup l'Esprit à la lettre!!!

La grande confusion habituelle de ceux qui cherchent ou doutent est de confondre le MESSAGE EVANGELIQUE DE JESUS avec les églises qui revendiquent son héritage avec ou sans raison....Si l'on se base sur l'avance ou le recul de ces églises, on risque d'occulter le message de Jésus...A titre d'exemple, dans l'église catholique de ce début de XXI ème siècle, il y a crise dans la transmission...les discours sont parfois refermés sur ceux qui les écrivent et les condamnations stérilisent la reflexion et l'avancée. Je cite le journal "LA CROIX" de l'année 2007: " Nous voila à la croisée des chemins. Ou bien l'Eglise accompagne les passages du monde ancien à un monde nouveau, à travers une crise qui ne l'épargne pas, ou bien elle n'est toujours pas remise de la crise antimoderniste du XIXème siècle. Elle se marginalise alors toujours plus au risque de passer pour une secte. les Catholiques Traditionalistes se font écouter à Rome. Il est grand temps que les catholiques de tout bord qui refusent ce scénario fassent aussi entendre leur voix!!! "

Lire à ce sujet la page "AVENIR OU DECLIN" du Christianisme?


Pierfetz
ARCIEL88.fr

*******

A VOIR ET ENTENDRE !!!

Une vidéo sur Saint-Paul par Chantal Reynier, exégète ( clic sur cette ligne)
Vous pouvez charger realPlayer (si vous ne l'avez pas) en page Menu Général)

 

Cardinal Joseph Ratzinger [Pape Benoît XVI]
Der Gott Jesu Christi (trad. Dieu de Jésus Christ, Fayard 1977, p.70)

« Fils d'Abraham..., fils d'Adam » Luc 3,23-38.



      Il s'est fait enfant. Qu'est-ce qu'être enfant ? Cela signifie tout d'abord : être soumission, dépendance, être dans le besoin, s'en remettre aux autres. Enfant, Jésus ne vient pas seulement de Dieu, mais aussi d'autres hommes. Il est né dans le sein d'une femme dont il a reçu la chair et le sang, les pulsations du coeur, les gestes et la langue. Il a reçu la vie de la vie d'une autre personne. Avoir ainsi tiré d'autres êtres ce qui lui est propre n'a rien de purement biologique. Cela signifie que Jésus a reçu également les formes de pensée et les conceptions des hommes qui ont existé avant lui et finalement de sa mère, et que son âme humaine en a été imprégnée. Cela veut dire que, avec l'héritage de ses ancêtres, il a repris tout le chemin parcouru jusque-là et qui, de Marie, remonte jusqu'à Abraham et finalement à Adam. Il a pris sur lui le poids de cette histoire, il l'a vécue et supportée pour transformer tous les refus, toutes les dévi ations en un oui tout pur : « Car le Fils de Dieu, le Christ Jésus, n'a pas été oui et non ; il n'y a eu que oui en lui » (2Co 1,19).

***

"J'ai fait connaître tron nom aux hommes afin qu'ils soient un avec moi en ton nom" ( jean 17,1-11)

Dans notre société contemporaine, avec l'inforpatique en plus, nous sommes devenus des numéros....Face à Dieu, par Jésus-Christ, nous sommes des noms!!!

Pierfetz

*


Cardinal Joseph Ratzinger [Pape Benoît XVI]
Der Gott Jesu Christi (trad. Le Dieu de Jésus Christ, Fayard 1977 p. 17)

« J’ai fait connaître ton nom aux hommes »


      Qu'est-ce que cela veut dire, le nom de Dieu ?… Dans le livre de l'Apocalypse, l’adversaire de Dieu, la Bête, ne porte pas un nom mais un nombre : 666 (Ap 13,18). La Bête est numéro et elle transforme en numéros. Ce que cela signifie, nous le savons, nous qui avons fait l'expérience du monde des camps de concentration ; leur horreur vient justement de ce qu'ils effacent les visages… Dieu, lui, a des noms et appelle par un nom. Il est personne et cherche la personne. Il a un visage et cherche notre visage. Il a un coeur et cherche notre coeur. Pour lui, nous ne sommes pas des fonctions dans la grande machine du monde, mais ce sont justement ceux qui n'ont aucune fonction qui sont les siens. Le nom, c’est la possibilité d'être appelé, c’est la communion.

      C'est pour cette raison que le Christ est le vrai Moïse, l'achèvement de la révélation du nom. Il ne vient pas apporter, comme nom, un mot nouveau ; il fait plus : il est lui-même la face de Dieu. Il est lui-même le nom de Dieu ; il est la possibilité même qu'a Dieu d'être appelé « tu », d'être appelé comme personne, comme coeur. Son nom propre « Jésus » mène a son terme le nom mystérieux du buisson ardent (Ex 3,14) ; maintenant il apparaît clairement que Dieu n'avait pas fini de parler, qu'il n'avait que provisoirement interrompu son discours. Car le nom de Jésus contient le mot « Yahvé » dans sa forme hébraïque et lui ajoute autre chose : « Dieu sauve ». Yahvé, c’est à dire « Je suis celui qui suis » veut dire maintenant, compris à partir de Jésus : « Je suis celui qui vous sauve ». Son être est salut.


En Documentation...

 A la suite d'une étude des trois religions monothéistes principales:
Judaïsme, Christianisme, Islamisme.

SPES : L'Espérance des Juifs

CHARITAS: L'Amour des Chrétiens

FIDES: La Foi des musulmans.

La dominante donnée n'est pas une exclusivité de l'une ou de l'autre!

 


Croix des gardians de Camargue!
Foi, Espérance, Amour.

 

 *****

Nous avons choisi de développer, dans la chronique "Spiritualité", ce qui concerne Jésus-Christ et les chrétiens qui nous ont transmis, à leur façon, le Message Evangélique.
Faire le choix du Christianisme en préférant un Messie, un Prophète, une Fils divin, me paraît relever plus du domaine de la Foi et des intimes convictions que de celui des certitudes d'exégètes ou de maîtres à penser rencontrés en chemin. La non-violence est à l'opposé de nos conflits armés.

Le Messie, attendu, a déçu parce qu'il n'est pas venu, en chef de guerre

pour pousser ses fidèles à combattre en tuant les voisins différents ou gênants...

Cela n'empêche nullement tout pélerin, de Compostelle ou d'ailleurs, de méditer, en complémentarité, les pensées d'autres courants de sagesse comme ceux qui nous viennent du Judaïsme, de l'Islamisme et du Monde Asiatique

 

Et que dit-on en Asie??? 

Kenzabwo Oé, romancier japonais et prix Nobel de la paix 1994 , n'a t-il pas justement déclaré face aux USA défenseurs exclusifs d'un certain ordre mondial :

.....Comme si l'humanisme était l'apannage des pays occidentaux! La Chine, la Corée, le Japon * ont connu des pouvoirs oppresseurs, mais il y a eu des résistances. Et ceux qui résistaient étaient porteurs de valeurs humanistes qui n'étaient pas une importation. Le phénomène de mondialisation menace les cultures " autres ", les rejetant dans le folklore. Il est temps de réfléchir aux valeurs universelles que véhiculent, par exemple, le bouddhisme, l'islam, le judaïsme. Pour survivre à notre propre folie, il nous reste la vigilance bien que le temps soit compté.
Kenzabwo Oé

* On peut ajouter l'Inde et les pays qui l'entourent.

"La soif d'absolu m'a donné le goût des compromis " ( Gandhi )

***

" Etre un chrétien vraiment heureux,
c'est aussi être un bouddhiste et vice versa"

Thich Nhat Hanh
maître bouddhiste vietnamien.

"Living Buddha, Living Christ"
EditionsRiverhead Books.
(Traduit en français par Marianne Coulin)
"Bouddha vivant, Christ vivant"
Editions jean-Claude Lattès pour la traduction française. 

***

Soutras et écrits sacrés du bouddhisme

http://www3.sympatico.ca/jonathan.cot-paru/

 

On peut trouver dans le Coran ou la Bible des textes invitant à la guerre . 

Dans la bible et dans de nombreux textes anciens , le combat était et reste pour beaucoup le combat contre celui qui ne pense pas comme vous, qui n'est pas de votre race ou religion ou de votre sensibilité ou courant spirituel. Cela s'est vérifié chez les chrétiens avec leurs luttes intestines entre Rome et Constantinople, les croisades contre les musulmans pour défendre les lieux saints! les croisades contre les Cathares, les Albigeois etc. Cela se vérifie à l'intérieur d'une même religion entre intégristes, traditionalistes et progréssistes . Les luttes entre catholiques et protestants existent toujours dans le monde. Les excès d'interprétation du Coran vers une guerre sainte n'ont plus lieu d'être à notre époque où la Paix ne peut plus passer,à long terme, par les armes!

**

Le combat essentiel , le vrai combat, est un combat contre soi-même, ses penchants mauvais, ses volontés de puissance, de domination. C'est ce qu'enseignent tous les grands maîtres spirituels, dans toutes les religions, que se soit chez les chrétiens, les musulmans , les bouddhistes ou autres.

" Oeil pour oeil... dent pour dent" ( Le Talion )
Source des conflits privés et publics.
Avec les sages d'Asie, le message chrétien originel, annoncé dans les "Evangiles"
et repris par les "Droits de l'Homme", la loi du Talion, a fait son temps,
mais beaucoup justifient dangereusement ce ferment de guerreen ouvrant la voie aux attentats et aux vengeances contestables...

A un moment où certains chefs religieux assurent tout faire
pour éviter le choc des cultures,
on ne peut que déplorer la course à la conversion
ou à un certain replis au sein de ces religions...
Ce qui accroit les tensions et les possibilités de conflit.

P.F.

***

LES MONOTHEISTES EN LOGO
La création ci-dessous nous vient d'un polonais
Piotr Mlodozeniec.
Elle fait partie d'une série d'oeuvres retenues pendant un concours sur la coexistance
dans un musée de Jérusalem en 2001
.
Depuis, l'exposition circule à travers le monde 

 

 

**

  UN MONUMENT DE DOCUMENTATION ( monothéisme )

http://www.livres-mystiques.com/partieTEXTES/Textes/index.html

***

 Une amie, ancien professeur de faculté, a ajouté ceci face aux reproches possibles de syncrétisme sur ce site.

Le syncrétisme de l'enfant
l'imaginaire débordant
vaut mille fois mieux
que le crétinisme
de certains grands !

Ode
( Québec)

Merci Ode 

***

"Je crois même que tous ces livres qu'on a faits depuis peu pour prouver la religion chrétienne, sont plus capables de scandaliser que d'édifier. Ces auteurs prétendent-ils en savoir plus que Jésus-Christ et les Apôtres ? C'est vouloir soutenir un chêne en 1'entourant de roseaux ; on peut écarter ces roseaux inutiles sans craindre de faire tort à l'arbre."

Voltaire

SUITE - MENU SPIRITUALITE - MENU GENERAL