HISTOIRE D'EAU
et
ENVIRONNEMENT

"La vie circule en nous par le sang...

L'eau est le sang nourricier de notre nature."

Pierfetz juin 2003

** 

EXTINCTION PROJETÉE D'UN MILLION D'ESPÈCES : LE CHEF DE L'ENVIRONNEMENT À

L'ONU PLAIDE POUR L'ENTRÉE EN VIGUEUR DE L'ACCORD DE KYOTO

> New York, Jan 8 2004 6:00PM

> Après qu'un article indiquant qu'un million d'espèces était menacé

d'extinction par les changements climatiques soit paru aujourd'hui dans la

revue « Nature », le chef du Programme de l'ONU pour l'environnement a lancé

à nouveau un appel en faveur de l'entrée en vigueur du Protocole de Kyoto.

> L'article publié par « Nature » présente les conclusions « émanant de la

plus large collaboration jamais réalisée de scientifiques sur ce sujet ».

Selon eux, 15 à 37 % de la totalité des espèces pourraient disparaître d'ici

à 2050 en raison des probables changements climatiques qui surviendront dans

l'intervalle.

> « Un changement climatique minimum entraînerait une extinction projetée

moyenne selon les méthodes de 18%, soit la moitié des espèces qui

disparaîtrait dans l'hypothèse d'un changement climatique maximum. Cela

signifie que 15 à 20% de toutes les espèces terrestres pourraient être

sauvées si le réchauffement du climat était minimisé », explique l'article.

> Pour Klaus Toepfer, le directeur exécutif du Programme des Nations Unies

pour l'environnement (PNUE), ces informations « alarmantes attirent à

nouveau l'attention du monde sur l'importance que revêt l'entrée en vigueur

du protocole de Kyoto, l'accord international de réduction des gaz à effet

de serre. »

> Le directeur du PNUE estime même que les résultats de l'étude publiés dans

Nature « peuvent être sous-estimés dans la mesure où l'article ne

s'intéresse aux espèces qu'individuellement alors que nombre d'entre elles

sont interdépendantes », indique un communiqué du PNUE.

> « Un changement climatique incontrôlé est le spectre qui hante (.) nombre

des objectifs de développement du Millénaire de l'ONU », ajoute M. Toepfer.

> 2004-01-08 00:00:00.000

 

KOFI ANNAN APPELLE À « RAFRAÎCHIR »
LA FAÇON D'APPROCHER

LA QUESTION DE L'EAU

 

New York, Jun 5 2003 12:00PM

S'exprimant à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement,

célébrée le 5 juin et consacrée cette année à la pénurie d'eau potable qui

affecte 2 milliards d'êtres humains, Kofi Annan a appelé à revoir

complètement la façon dont est abordée la question de l'eau.

"Nous avons besoin d'eau potable mais aussi de « rafraîchir » notre

réflexion sur cette question," a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général de

l'ONU, dans un message marquant la Journée mondiale de l'environnement dont

le thème cette année est "L'eau ? Deux milliards de personnes en meurent

d'envie!"

Soulignant qu'une personne sur six n'a pas accès à l'eau potable de

manière régulière, que plus d'une personne sur trois, soit 2,4 milliards

d'individus, ne dispose pas d'installations sanitaires adéquates et que les

maladies transmises par l'eau tuent un enfant toutes les huit secondes, Kofi

Annan a appelé à trouver les solutions appropriées pour assurer un

approvisionnement en eau équitable et viable.

« Certaines de ces solutions sont simples et peu coûteuses. Rien qu'en

Asie, la collecte de l'eau de pluie, par exemple, pourrait venir en aide à

quelque 2 milliards d'individus », a-t-il fait observer.

Toutefois, a-t-il prévenu, la création de réseaux d'alimentation en eau et

d'évacuation des eaux usées représente des investissements importants et on

estime que, pour atteindre les objectifs fixés, les dépenses consacrées

annuellement à ces deux secteurs devront plus que doubler. »

 

2003-06-05

  

Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus

d'information http://www.un.org/french/newscentre/

****

 

"Les fleurs parfumées sont nos sťurs,

Le cerf, le cheval, le grand aigle sont nos frères ;

Les crêtes des montagnes, les sucs des prairies,

Le corps chaud du poney, et l'Homme lui-même,

Tous appartiennent à la même famille.

Tout ce qui arrive à la Terre arrive aux fils de la Terre.

L'Homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil du tissu.

Tout ce qu'il fait à la toile il le fait à lui-même."

Discours de Seattle,

chef indien,1854

 

 ***

Quelle inconscience!!!Notre environnement air et eau est menacé par les guerres et les profits
qui ne respectent pas les accords ou ne les signent même pas !!!
Il y a des gouvernants, contestés sur cette question à l'échelon mondial
et par la majeure partie de leur électorat. La liste des mesures que nous diffusons
ci-dessous est dans la ligne d'une route inquiètante pour notre monde...
Le monde dépense 800 milliards de dollards par an pour les armes, 400 en cigarettes, 40 pour le golf et seulement neuf milliards pour l'eau potable !!!
Si on voulait philosopher, on pourrait parler de la force de mort à l'oeuvre dans le monde. Celle-ci l'emporte largement en moyens sur la force de Vie !!!

Sophie

 

***

Où en est-on en matière d'environnement???

 

CENT MILLE ESPACES NATURELS PROTÉGÉS MAIS ENCORE TROP DE SECTEURS

VULNÉRABLES, SELON L'AGENCE DE L'ONU POUR L'ENVIRONNEMENT

New York, Sep 9 2003 12:00PM

Le Programme de l'ONU pour l'environnement a rendu public aujourd'hui dans

le cadre du Congrès mondial sur les parcs naturels, le rapport le plus

complet jamais publié sur l'état de protection des zones naturelles

sensibles de la planète. Même si 100 000 espaces naturels tels que la

toundra arctique et les forêts amazoniennes, ont été protégés, beaucoup

reste encore à faire, indique le rapport.

Entre 10 et 30% des zones naturelles vitales de la planète, telles que la

forêt amazonienne, la toundra arctique et les savanes tropicales, font

désormais partie des sites protégés, indique un communiqué du Programme des

Nations Unies pour l'environnement (PNUE) présentant le rapport 2003 sur les

zones protégées, réalisé en collaboration avec l'Union mondiale pour la

conservation de la nature et de ses ressources, organisatrice du Congrès

mondial sur les parcs naturels qui se déroule actuellement à Durban en

Afrique du Sud.

90% des zones protégées l'ont été au cours des 40 dernières années,

indique le PNUE, qui souligne les progrès accomplis pendant cette période en

matière de protection de l'environnement. Toutefois, indique-t-il, dans

d'autres secteurs, les avancées ont été nettement plus lentes.

C'est notamment le cas des grands lacs, dont 10% seulement sont protégés

et des mers et océans dont 5% font l'objet de mesures de protection et cela,

fait observer le PNUE, alors que les pêcheries et des habitats tels que les

barrières de corail jouent un rôle de premier plan en tant que sources de

protéines et d'emplois pour des milliards de personnes dans le monde

développé et en développement.

« Le mouvement mondial en faveur de l'environnement et les Nations Unies

peuvent être légitimement fiers de l'accroissement des zones protégées mais

nous ne pouvons nous taper dans le dos si nous nous retrouvons avec des

îlots d'espèces sauvages, d'habitats et d'écosystèmes bien prot

déclaré à Durban Klaus Toepfer, le directeur exécutif du PNUE.

 

2003-09-09

______

 

> Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus

d'information http://www.un.org/french/newscentre/

***

ENTRÉE EN VIGUEUR DU PROTOCOLE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOLOGIQUES

New York, Sep 9 2003 1:00PM

Premier instrument international juridiquement contraignant à régir les

mouvements transfrontaliers d'organismes vivants modifiés résultant de la

biotechnologie moderne, le Protocole de Cartagena sur la prévention des

risques biotechnologiques entrera en vigueur le jeudi 11 septembre 2003.

" Le Protocole a maintenant force obligatoire dans le droit international

et dans les régimes juridiques des Etats (Parties) qui se sont engagés à

respecter ses dispositions. "M. Hamdallah Zedan, Secrétaire exécutif de la

Convention sur la diversité biologique (CDB), administrée par le Programme

des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Le processus d'entrée en vigueur du Protocole a été lancé le 13 juin

dernier, lorsque la République des Palaos a déposé le cinquantième

instrument de ratification auprès du Secrétaire général de l'ONU. Elle a été

suivie par d'autres pays, dont récemment la République sud-africaine, ce qui

a porté le nombre de ratifications à 57 Etats plus la Communauté européenne.

Le Protocole, qui a été adopté en janvier 2000 par les pays membres de la

CDB, énonce un ensemble cohérent de règles et de procédures internationales

grâce auxquelles les pays pourront décider en toute connaissance de cause

d'autoriser ou non l'importation d'organismes vivants modifiés. Il exige

également que les documents de transport indiquent clairement qu'il s'agit

d'organismes vivants modifiés.

La Conférence des parties à la CBD, qui est l'instance décisionnelle en ce

qui concerne le Protocole, se réunira du 23 au 27 février 2004 à Kuala

Lumpur, Malaisie, pour étudier les mesures stratégiques et pragmatiques à

prendre regardant son application.

 

2003-09-09

 ***

LA FAO ET L'UNION EUROPÉENNE RENFORCENT LEUR PARTENARIAT

New York, Jul 17 2003 8:00PM

La Commission européenne et l'agence de l'ONU pour l'alimentation et

l'agriculture, la FAO, ont signé aujourd'hui un accord visant à renforcer

leur partenariat stratégique en matière de développement et d'aide

humanitaire.

«Je me réjouis du renforcement de la collaboration avec l'UE qui est un

membre important de la FAO, au moment où nous devons relever le défi de

réduire la faim et la malnutrition qui touchent des centaines de millions de

personnes dans le monde aujourd'hui» a déclaré Jacques Diouf, directeur

général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et

l'agriculture (FAO), lors de la cérémonie de signature à Bruxelles.

> Selon cet accord, la FAO adhère à l'accord-cadre financier et

administratif récemment conclu entre l'Union européenne et les Nations Unies

qui définit la manière dont les Nations Unies doivent utiliser les fonds de

la Commission européenne.

Concrètement, l'accord-cadre devrait permettre de diminuer les coûts de

transaction des projets ou programmes communs tout en aidant ainsi les

institutions à faire un meilleur usage de leurs ressources afin que le

développement et l'aide humanitaire profitent à ceux qui en ont besoin.

> «Cet accord marque notre volonté d'une collaboration étroite. Il nous

donne les moyens d'accroître à l'avenir la qualité de notre collaboration

dans la poursuite d'un but commun: réduire la pauvreté dans les pays en

développement », a indiqué aujourd'hui le Commissaire européen pour le

développement et l'aide humanitaire, Poul Nielson, qui co-signait l'accord

aujourd'hui.

Depuis 1993, la coopération technique entre l'UE et la FAO a permis la

réalisation de 95 projets pour un budget total d'environ 89 millions

d'euros.

La plupart de ces projets ont fourni une assistance technique aux pays en

développement dans les domaines de la sécurité alimentaire, l'agriculture,

les forêts et la pêche. Trente-deux projets sont actuellement en cours

d'exécution pour un budget total de

millions d'euros.

 

2003-07-17

________________ 

Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU
pour plus d'information

http://www.un.org/ 

Qu'en pensez-vous?

 

SUITE - MENU SOCIETE - MENU GENERAL