DOSSIERS 

Cette page n'est qu'un aperçu rapide destiné à intéresser nos visiteurs en recherche de nos racines historiques... Si, par bonheur, votre intérêt grandit, vous pouvez trouver de quoi alimenter vos premiers pas dans l'histoire spirituelle et religieuse de l'humanité, en consultant un site dans laquel nous avons choisi ces chronologies.
Inscrivez-vous comme membre à:

http://www.herodote.net/

 

*********

 

Le temps des prophètes

(Ve siècle avant JC-622)

 

 

Le temps des prophètes désigne la période d'environ mille deux cents ans qui s'écoule entre l'an 600 avant JC (Jésus Christ) et l'an 600 après JC.

 

Cette période est ainsi dénommée parce qu'elle coïncide avec la naissance de la plupart des grandes religions actuelles ainsi que des systèmes philosophiques qui guident aujourd'hui encore nos destinées.

 

Cela commence au VIe siècle avant JC (entre l'an -600 et l'an -500) avec la naissance en Inde, au pied de l'Himalaya, d'un prince dénommé Saharta Cakyamuni, qui restera dans les mémoires sous le nom de Bouddha (l'Illuminé). En Chine, à la même époque, vivent Lao Tseu, le fondateur du taoïsme, et Confucius, dont les préceptes moraux régissent encore la vie des Chinois.

 

En Perse, un prophète mystérieux appelé Zarathoustra (ou Zoroastre) énonce la doctrine du mazdéisme. Les Hébreux exilés à Babylone enregistrent les textes de la Bible et écoutent la voix de leurs prophètes. Aux siècles suivants, la philosophie et la raison s'épanouissent au pied de l'Acropole d'Athènes, avec Socrate, Platon ou encore Aristote.

 

Trois siècles plus tard, un juif se présente comme le Fils de Dieu. Il est à l'origine du christianisme. Le temps des prophètes se clôt avec la prédication de Mahomet dans le désert d'Arabie.

**********

 

1800 avant JC

Abraham inaugure l'Histoire des Hébreux

La Bible retrace l’Histoire des Hébreux depuis l’origine des temps, et plus particulièrement depuis l'alliance conclue par Yahvé avec Abraham (en langue araméenne ou hébraïque, «père d'une multitude»), environ 1800 ans avant notre ère.

 

Ce chef de clan prospère, natif d'Ur, en Chaldée (l'Irak actuel) a 99 ans quand Dieu lui apparaît en songe. Yahvé («Celui qui suis») fait don de son Alliance (ou Testament) à Abraham. Il l'engage à quitter sa contrée et à partir vers la terre de Canaan, ainsi nommée d'après Cham, l'un des fils de Noé.

 

Dieu annonce aussi à Abraham qu'il aura un fils, Isaac, de son épouse Sara et qu'il sera le père d'une multitude de nations!

Abraham part donc avec son peuple, qu'on dénomme les Hébreux, d'un mot qui signifie «ceux qui passent».

 

Après une longue errance, la petite troupe s'établit enfin dans le pays de Canaan, entre le Jourdain et la Méditerranée, «où coulent le lait et le miel». Cette terre n'est autre que l'actuelle Palestine.

 

Une partie des Hébreux émigre plus tard en Égypte, à la recherche d'un mieux-être, mais victime de vexations, ils s'en reviennent à Canaan sous la conduite du prophète Moïse, environ 1200 ans avant notre ère.

 

Les Hébreux atteignent une position de force sous le roi David, qui conquiert Jérusalem, et sous son fils Salomon, qui construit le premier temple sur le Mont Moriah. Ce premier royaume d’Israël dure d'environ 1200 à 922 avant J-C.

 

Ensuite, le pays se divise en deux royaumes rivaux, Israël et le royaume de Juda.

 

Vers -721, le royaume d'Israël est détruit par Sargon II, roi d’Assyrie. Son peuple est amené en captivité en Mésopotamie et remplacé par de nouvelles populations, les Samariens, ou Samaritains, qui adoptent les rites et la foi des anciens Hébreux mais n'en sont pas moins méprisés par les habitants du royaume de Juda.

 

En -597 vient le tour du royaume de Juda, dont la capitale est Jérusalem. Il est victime de Nabuchodonosor, qui détruit le Temple de Salomon. Certains juifs émigrent à Babylone, d'autres se dispersent dans les pays littoraux de la Méditerranée, en pratiquant ici et là un prosélytisme actif.

 

Cinquante ans plus tard, une partie de la diaspora revient en Palestine par la grâce de Cyrus 1er, le Grand Roi des Perses, après que celui-ci eût conquis Babylone. Elle reconstruit le Temple dès 516 avant JC.

 

Dans la période qui suit, les rites religieux se codifients et les textes bibliques sont mis par écrit. Ils sont aussi traduits en grec par les «Septante» (72 sages) à Alexandrie (301-150).

 

Suite à un soulèvement animé par les Macchabées ou Asmonéens, ces derniers restaurèrent l'autonomie du pays sous un régime théocratique (175-134) et rétablirent les rites religieux juifs dans leur pureté.

 

Profitant des divisions entre les juifs, le général romain Pompée conquiert la Samarie et la Judée en 63 avant J-C. Un protégé des Romains, Hérode, liquide la dynastie des Asmonéens et devient roi de Judée (ou pays des Juifs) en l'an -37.

 

C'est sous la fin de son règne que naît le Christ à Bethléem, au sud de Jérusalem.

Gabriel Vital-Durand

*******

 

JESUS-CHRIST

 

Pour les chrétiens de toutes les obédiences, la fête de Noël commémore la venue sur terre de Jésus, ou Josuah (en hébreu, «Dieu sauve»).

Il est venu sur terre sous la forme d'un enfant afin de libérer tous les hommes du péché originel par sa souffrance et sa mort.

Jésus est donc né de la vierge Marie, une jeune femme de la descendance du roi David. Celle-ci est fiancée à Joseph, un charpentier de Nazareth, en Galilée, au nord de la Palestine.

Sa naissance survient tandis que ses parents se rendent à Jérusalem pour se faire recenser conformément aux ordres de l'empereur romain, Auguste.

D'après l'Évangile de Luc, la naissance se déroule dans une étable de Bethléem, un village à quelques kilomètres au sud de Jérusalem, où ses parents ont trouvé à s'héberger.

L'événement survient à l'époque de l'agnelage, c'est-à-dire au mois d'avril, comme l'atteste la présence de bergers dans le voisinage.

Elle se situe sans doute en l'an -6 avant... JC du fait de l'évocation du cruel roi Hérode, protégé des Romains (contrairement aux hypothèses du moine Denys le Petit qui est à l'origine du calendrier actuel).

Vers l'âge de trente ans, Jésus quitte sa famille et commence à prêcher sur les bords du lac Tibériade. D'humbles pêcheurs le rejoignent et ne vont plus le quitter jusqu'à sa mort, trois ans plus tard. Ses disciples l'appellent volontiers Christ ou Messie. Ces mots signifient respectivement en grec et en hébreu «oint du Seigneur».
Le christianisme a étendu à toute l'humanité la notion "d'élection" jusque-là proclamée dans le judaïsme pour le seul peuple juif. Saint Paul a enseigné, et l'Église après lui, qu'il n'y avait plus devant Dieu "ni juifs ni Grecs", "ni maîtres ni esclaves", signifiant par là que tous les hommes, quelles que soient leurs origines ou leurs fonctions, étaient également appelés au Salut. Le christianisme a ainsi fondé doctrinalement le concept de la dignité humaine.

Pour en savoir plus sur l'évolution historique de la religion Chrétienne:
http://www.herodote.net/histoire12251.htm#haut

 

******

 

MAHOMET

 

La naissance de Mahomet, vers 570, va bouleverser le destin de La Mecque et de la péninsule arabe.

Mahomet ou Muhammad?

Le prophète de l'islam est appelé en arabe Muhammad ou Mohamed, qui veut dire: "celui qui est louangé".

Mahomet, très tôt orphelin, est élevé par son grand-père, le chef du clan des Bani Hachem (les Hachémites), puis par son grand-oncle, Abou Talib (père de son futur gendre, Ali). Il assure sa fortune en épousant à 25 ans une riche veuve de quinze ans plus âgée que lui. Khadidja - c'est son nom - sera sa première disciple.

Vers l'âge de 40 ans, en 610, le futur Prophète se retire dans une grotte du désert, sur le mont Hira. C'est là que, selon ses dires, l'ange Jebrail (Gabriel en arabe) lui souffle à l'oreille: «Lis»!

A son retour à La Mecque, Mahomet commence d'annoncer la parole de Dieu et se présente comme son envoyé.

La fortune de la ville vient du commerce caravanier et d'un sanctuaire, la Kaaba, construit autour d'une mystérieuse pierre noire. Ce sanctuaire est un lieu de pèlerinage pour les arabes de toute la péninsule.
Sensible à la théologie juive, le Prophète s'en inspire au commencement dans ses recommandations sur le jeûne et les interdits alimentaires relatifs au porc. Il adopte le calendrier lunaire des juifs, avec des mois de 28 jours réglés sur les cycles de la Lune. Et il prescrit à ses fidèles de se tourner vers Jérusalem pour la prière. Le 11 février 624, une révélation divine enjoint à Muhammad et à ses disciples que la prière rituelle se fera désormais en se tournant vers la pierre noire de la Kaaba. De nouvelles révélations divines l'amènent à remodeler le calendrier. Elles précisent en particulier que le jeûne musulman se pratiquera pendant le mois de ramadan.
A sa mort, le 8 juin 632, le Prophète aura la satisfaction d'avoir forgé les instruments militaires et doctrinaires de l'islam.

Extraits du site: http://www.herodote.net/
Le temps des Prophètes.

*

A la découverte de l’Islam et de la civilisation arabo-musulmane (FR)
France 5 Education et l'institut du Monde Arabe proposent un site pédagogique pour mieux comprendre l’islam et la civilisation arabo-musulmane. Jeunes et moins jeunes y aborderont tout en s‘amusant différents thèmes comme les 5 piliers de l’Islam, la civilisation arabo-musulmane ou le monde musulman d’hier à aujourd’hui. Un espace comprenant des pistes et des ressources pédagogiques est également réservé aux enseignants.

SUITE - RETOUR MENU SPIRITUALITE - MENU GENERAL DU SITE