DOSSIERS

 

LE RABBI OUBLIE

 

 

 

"Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la Torah et les Prophètes."

 

****

"Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servi, et on y ajoutera pour vous."

*****

 

Il y a eu un grand nombre de Rabbis !

Ils ont dit et écrit un grand nombre de choses, des choses oubliées par des Rabbis oubliés.

Cependant, un de ces rabbis ne mérite pas ce destin, et pourtant beaucoup de ceux qui appartiennent au peuple d'Israël ne le connaissent pas.

Un éventail de ses déclarations est présenté ci-dessous dans l'espoir que davantage d'Israélites aimeront et apprécieront ce rabbi et son enseignement. 

Ses références en tant que professeur étaient reconnues en son temps par Naqdimon, membre du Sanhédrin: "Rabbi, nous savons que tu es venu enseigner de la part d'Elohîm. Non, nul ne peut accomplir ces signes que tu fais si Elohîm n'est pas avec lui." Mais Naqdimon savait que, par eux-mêmes, les signes ne prouvaient pas qu'un homme venait de Dieu. Son enseignement devait être fidèle à la Torah. 

Voici donc quelques-unes des paroles de ce rabbi:

****** 

"Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous voous serez servi, et on y ajoutera pour vous. Car on donnera à celui qui a; mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a." 

"Certainement, je vous le dis, si vous ne changez et ne devenez comme des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume de Dieu."

 

Sur le comportement envers les autres:

 

"Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et les injustes." 

"Quiconque se met en colère contre son frère est passible du jugement; Celui qui dira à son frère: "Raca!" mérite d'être puni par le Sanhédrin; Celui qui lui dira: "Insensé!" mérite d'être puni par le feu de la géhenne." 

"Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur." 

"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère."

 

Sur la sincérité dans la pratique religieuse:

 

"Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés."

"Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses." 

"Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus; autrement, vous n'aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. Donc, lorsque tu fais l'aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d'être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont reçu leur récompense. Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

"Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme?"

 

Sur l'essentiel de la Torah:

 

"Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur; et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le premier commandement." 

"Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la Torah et les Prophètes."

Sur les principes importants de la foi: La vie éternelle: 

"Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui a dit près du buisson: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob? Dieu n'est pas le Dieu des morts mais des vivants."

 

Le Messie:

 

Un jour, il interrogea ses interlocuteurs:

 

"Que pensez-vous du Messie? De qui est-il le fils? Ils lui répondirent: De David. Il leur dit: Comment donc David, animé par l'Esprit, l'appelle-t-il Seigneur, lorsqu'il dit: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. (Psaume 110) Si donc David l'appelle Seigneur, comment est-il son fils?"

 

Quand on l'interrogea à propos d'une tragédie à Jérusalem:

 

"Les dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu'elle a tuées, croyez-vous qu'elles aient été plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem? Non; je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également."

 

Il était soucieux de regagner ceux qui s'étaient égarés:

 

"Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes mais des pécheurs."

"Ou quelle femme, si elle a dix drachmes, et qu'elle en perde une, n'allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin, jusqu'à ce qu'elle la trouve? Lorsqu'elle l'a trouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé la drachme que j'avais perdue. De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent." 

Beaucoup, y compris les chefs religieux, étaient surpris par son enseignement: "Comment connaît t-il les Ecritures, lui qui n'a point étudié?"

 

Comment le rabbi a t-il répondu?

 

"Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon propre chef."

 

Beaucoup aussi étaient fort impressionnés, car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. Une personne a témoigné:

 

"Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche."

 

Le gardien du Temple a déclaré:

 

"Jamais homme n'a parlé comme cet homme"

 

Un autre témoin a écrit:

 

"Quelques uns des scribes, prenant la parole, dirent: Maître, tu as bien parlé. Et ils n'osaient plus lui poser aucune question."

 

Mais tous n'étaient pas d'un avis favorable:

 

"Il y avait beaucoup de murmures parmi le peuple à son sujet. Les uns disaient: Il est bon. Les autres disaient: Au contraire, il déçoit le peuple."

 

***

Etait-il un révolutionnaire ou un hérétique?

 

"Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Torah ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir."

 

 

Il était unique:

 

"Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."

"Si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés."

 

Etes-vous impressionnés par ces paroles? Etes-vous surpris de ne pas connaître ce rabbi?

Il est bien le rabbi oublié, inconnu par certains, et ignoré par d'autres. Né à Bethléhem, et élevé à Nazareth, il a vécu sur notre terre juste avant la destruction du deuxième Temple. Son nom est Yechoua.

 

Texte extrait d'un site "Juif pour Jésus " méconnu !!!
Association de Juifs qui croient que Jésus est le Messie d'Israël et des Nations.

 


(Clic sur image)

http://www.juifspourjesus.org/ 

JUIFS pour JESUS

11 rue Crozatier 75012 PARIS

Tél: 01 43 44 15 86

****

UNE BONNE ETUDE DES JUIFS POUR JESUS
par Le TOP CHRETIEN ( Clic sur ce titre)

**** 

Rappel des propos de David Ben Gourion, fondateur de l'État d'Israël: à son avis, Jésus se situait dans la ligne des prophètes d'Israël et sa doctrine était conforme à la Torah; mais ses disciples, en particulier Paul, « 1e premier Juif assimilé », l'ont déformée et ont conduit à la rupture avec le judaïsme.

***

NOTE IMPORTANTE POUR EVITER LES CONFUSIONS

Le Sionisme Chrétien est un autre mouvement du fondamentalisme protestant qui voit dans l'Etat d'Israël l'accomplissement de la prophétie biblique, et qui considère par conséquent que cet Etat mérite tout leur soutien politique, financier et religieux. Les sionistes chrétiens, qui oeuvrent en étroite collaboration avec le gouvernement israélien, des organisations juives sionistes religieuses et séculières, jouissent d'une influence toute particulière durant les périodes où le parti Likoud, plus conservateur contrôle la majorité de la Knesset. Les médias tant religieux que laïques situent le sionisme chrétien à l'intérieur de la mouvance protestante évangéliste, qui revendique jusqu'à 125 millions de membres aux Etats-Unis.
Toutefois, il serait plus exact de considérer que ce mouvement est l'aile fondamentaliste du christianisme protestant, dès lors que le mouvement évangéliste est nettement plus large et plus divers
quant à sa théologie et à son développement historique.

***

 

Venez à Jésus !

 

“Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de coeur, et vous trouverez le repos de vos âmes.” Matthieu 11:28

Comment pouvons-nous continuer à prêcher un Dieu inaccessible dans Sa tour d’ivoire, à des hommes qui ont passé la majorité de leurs vies à se cacher ou s’enfuir loin de Lui ? Leur opinion de Dieu est complètement fausse ! On me dit parfois: “Comment puis-je m’approcher de Dieu ? Il est beaucoup trop saint ! Je ne peux m’élever à Son niveau !” Mais s’Il vous accepte auprès de Lui, ce n’est pas en fonction de Sa sainteté, mais à cause de Son amour. Il considère que vous valez la peine d’être sauvé, aussi vous rachète-t-Il au prix de Son amour. Ses critères ne changent pas, et Sa miséricorde non plus !

Ecoutez donc: “Ses compassions ne cessent pas: elles sont nouvelles chaque matin.” (Lamentations de Jérémie 3, 22-23) Sans cela, aucun d’entre nous n’aurait eu de chance ! Ce qui compte au coeur de toute relation d’amour ou d’amitié, c’est la confiance entre l’un et l’autre.

Proclamer nos réussites est très facile, mais quand nous devons dévoiler nos fautes ou nos échecs à quelqu’un, nous voulons être sûrs que cette personne saura écouter et comprendre les pires choses que nous pourrions lui dire, tout en espérant qu'à l’avenir le meilleur de nous-mêmes remontera à la surface. Voilà pourquoi Jésus a dit: Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez, qui en avez assez de tout, y compris de la religion, venez à moi ! N’ayez donc pas peur de tout Lui dévoiler, car vous ne sauriez Lui dire quoi que ce soit qu’Il ne saurait déjà ! Avant même que vous vous approchiez de Lui, Il a déjà tout décidé sur votre compte ! Il vous aime tant ! Vous Lui appartenez ! Et cela ne vous suffit pas ?

 

Pasteur Bob Gass
Pensée du jour ( Top Chrétien )

****

 

***

CONTROVERSE!
Un double Credo toujours récité....

le premier concile oecuménique

Tandis que le christianisme étend son emprise sur l'empire romain, un prêtre d'Alexandrie nommé Arius se met à prêcher une doctrine hétérodoxe. Il est excommunié mais n'en continue pas moins sa prédication.

L'empereur Constantin 1er craint un schisme qui mettrait à mal l'unité de l'empire. Pour l'éviter, il convoque le 20 mai 325 un concile oecuménique (ou universel) à Nicée (aujourd'hui Iznik, sur la rive asiatique du Bosphore).

Pour la première fois, les chefs élus de toutes les communautés chrétiennes, soit 220 évêques, se trouvent réunis.

Les partisans d'Arius professent que Jésus, fils de Dieu, est subordonné à son créateur, de même que le Saint Esprit. Ils le considèrent comme un relais existant de toute origine entre Dieu et l'humanité. Cette explication philosophique plaît à beaucoup de théologiens de culture grecque.

Les évêques latins font, eux, valoir que le Fils est consubstantiel au Père, c'est-à-dire «fait du même métal». Constantin leur accorde la victoire et condamne l'arianisme.

Toutefois, les Barbares qui vont agresser l'empire romain se laisseront, eux, séduire par l'hérésie... à l'exception notable des Francs de Clovis, baptisés dans la même religion que leurs sujets gallo-romains.

Notons que la liturgie catholique conserve le souvenir de ces débats en offrant à chaque messe le choix entre le Credo traditionnel («Symbole des Apôtres») et une autre prière qui met l'accent sur la consubstantialité du Père et du Fils («Symbole de Nicée»)...

[en savoir plus]
A LA PAGE YECHOUA - PHILOSOPHIE

***

 

SUITE - RETOUR MENU SPIRITUALITE - MENU GENERAL