< poesiepierphoenix

 


Josy Léonard -
© 

 

 DOUBLE "JE"
" P H E N I X " 

 

 

 

Sur notre belle planète bleue,
La VIE n'a jamais cessé d'être,
Emportée par l'eau et le feu,
Mais toujours là, prête à renaître.


 Chaque jour de nouveaux Phénix
Prennent une autre forme de VIE,
Venue d'un relais, d'un point fixe,
Braise d'un bûcher, endormie.

 Sur cette terre où je vis "deux",
Limon d'argile, essence divine,
Nous jouons tous un double jeu,
Là où le hasard* nous destine.


 Phénix était là, avant nous.
Le mythe continue sa route.
Monde de sages, monde de fous,
Mais la VIE ne fait aucun doute.
  

 

 A mon arrivée printanière,
L'oiseau de VIE a pris ma forme.
Aujourd'hui, demain comme hier,
Sans cesse la VIE me transforme.


 Et chaque jour, à mon réveil,
Limité dans l'espace et le temps,
Je goûte ce don de VIE vermeil
Qui m'habite si fort un moment.

 Passerai le relais un jour,
Ce double "je" qui me passionne.
De mes cendres renaîtra l'Amour,
La VIE est plus qu'une personne.

 
Pierfetz ©

*Le hasard est la forme que prend Dieu pour passer incognito.

***

 

Le Phenix est un oiseau Mythique d'Arabie dont la résurrection, de la mort à la vie, séduisit les croyants chrétiens et païens dans les religions à mystères. Un poème latin, en élégiaques, consacré à cet oiseau, est habituellement attribué à Lactance. Le phénix est décrit, par Hérodote, Tacite et d'autres auteurs, comme un aigle au plumage rouge et doré. Tous les cinq ans, il fait son nid et meurt; du nid surgit un nouveau Phénix, qui emporte le cadavre de son père à Héliopolis en Egypte, pour des funérailles dans le temple d'Hélios ( le soleil ) . Selon la version qui devint populaire à l'époque moderne, le nouveau phénix naît du bûcher funéraire que le vieux phénix s'était préparé...

***

 

Après la mort, le "JE"de l'Avoir matériel laisserait le "JE" de l'Etre
retourner au Cosmos Divin de la VIE d'où il vient !
P.F. 2006
©

***

Le soleil éblouit sur les coups de midi....
A la tombée du jour, quand les ombres s'estompent,
le ciel évapore ses derniers fards étincelants et la nuit se profile
comme une fin de vie....
C'est alors qu'apparaissent des miriades d'étoiles....
le recul de la finitude vers un monde sans limites ni fin!
Peut-être l'essentiel, dans un Univers épuré et lumineux à la fois..."

Pierfetz 2005
©
*********

VIDEO PHENIX - DOUBLE "JE"

 

SUITE - MENU POESIES DE PIERROT -