A propos des guerres civiles qui déchirent, actuellement, les nations, surtout en Orient et en Afrique!!!

POING TENDU OU MAIN OUVERTE ?

 

Les 3 moinillons s'étaient durement entraînés. Ils avaient suivi avec ferveur et application les enseignements de Trân Tchu Wang, qui dans le petit monastère perdu de la montagne Songh, jouait le double rôle de maître spirituel et de maître d'armes.

Ce matin, les novices étaient rassemblés au centre du cloître pour passer l'ultime épreuve qui ferait d'eux des "Watang", des moines Shaolin, des combattants parfaitement entraînés.

Quand Trân Tchu Wang parut sur le seuil du temple, ils furent surpris: il n'était pas vêtu de son habituelle cuirasse de cuir et ne portait qu'un vêtement de drap.

"Ne soyez pas étonnés par ma tenue légère, jeunes aspirants Shaolin. La cuirasse ne me serait d'aucune utilité pour vous enseigner la plus grande vérité dans l'art du combat martial. Pourtant, c'est elle qui vous donnera la force d'affronter le monde dans les meilleures dispositions".

Les 3 moinillons, visiblement déstabilisés, ne s'attendaient pas à une telle entrée en matière. "Avancez, observez", fit le maître d'armes au 3 novices "et répondez à ma question".

Trân Tchu Wang éleva la main droite et serra fermement ses doigts sur sa paume en un poing dur et menaçant. Au contraire, il leva la main gauche, déplia ses longs doigts fins et exposa sa paume à la brise légère qui soufflait,incessante, de la montagne sur le petit monastère.

"Novices, quelle main représente l'attitude que l'on est en droit d'attendre d'un moine Shaolin expérimenté?"

Le premier moine répondit: la main droite maître, car le poing figure l'arme, la force et le combat. Et ne sommes-nous pas des guerriers?

Le deuxième moine répondit: c'est la main droite maître, car le poing figure une attitude de fermeture au monde, la position de recueillement et de concentration naturelle au moine Shaolin.

Le troisième moine répondit: au risque de vous décevoir maître, je crois que la main gauche exprime davantage la philosophie du Shaolin : une main ouverte sur le monde le possède en entier, elle expose sa face et ne craint pas l'avenir, elle est avenante, elle n'a pas de méfiance, elle ne repousse pas l'étranger, elle l'accueille en ami et évite ainsi d'épuiser ses forces dans le combat ou la résistance à l'assaut. En revanche, le poing ne contient que du vide, il est en position de repli, il est déjà un aveu de faiblesse.

Alors Trân Tchu Wang dit : "Je ne vois ici qu'un seul véritable moine Shaolin: celui qui préfèrera une vie d'ouverture au monde plutôt qu'une vie de repli sur soi et de vide perpétuel."

*******

Nous sommes tous dans la position de ces novices Shaolin : à chaque instant nous devons choisir entre une position de repli et une position d'ouverture au monde. Mais le poing fermé ne contient que du vide et il est une menace pour l'entourage. Tandis que la main ouverte, attitude d'accueil et de paix vous amène la prospérité par la multiplication des contacts. Réfléchissez à toutes les situations qui exigent de vous un choix entre l'ouverture et la fermeture et choisissez de tendre la main : un visage ouvert, une porte ouverte attirent le monde, la fréquentation, la sympathie et entraînent l'échange, toujours enrichissant. En revanche, les positions fermées sont répulsives.
Courriel de notre ami Christian Godefroy- Club-positif.com

****

"Développer l'ouverture du coeur est sans doute la meilleure arme de combat"

Trân Tchu Wang

"Qui trop combat le dragon, devient dragon lui-même"

Friedrich Nietzsche

Quand on traverse une période critique d'évolution de notre monde,
il est trompeur de penser que les vieilles recettes guerrières d'un temps passé
puissent apporter des réponses sans failles aux nouvelles avancées !
Pierfetz

RETOUR AU MENU GENERAL