MON TESTAMENT

 

À ceux que j'aime...
et ceux qui m'aiment

Quand je ne serai plus là,
relâchez-moi,
laissez-moi partir,
J'ai tellement de choses à faire et à voir.

Ne pleurez pas en pensant à moi,
Soyez reconnaissants pour les belles années,
Je vous ai donné mon amitié,
Vous pouvez seulement deviner
Le bonheur que vous m'avez apporté.

Je vous remercie de l'amour que chacun m'avez démontré,
Maintenant, il est temps de voyager seul.
Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.

Nous serons séparés pour quelque temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur,
Je ne suis pas loin, et la vie continue...

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai,
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
et si vous écoutez votre coeur,
vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir.
Absent de mon corps, présent avec Dieu.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
je ne suis pas là, je ne dors pas,
je suis les mille vents qui soufflent,
je suis le scintillement des cristaux de neige,
je suis la lumière que traverse les champs de blé,
je suis la douce pluie d'automne,
je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
je suis l'étoile qui brille dans la nuit...

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,

Je ne suis pas là,
Je ne suis pas mort.

*

 


Acacia de Bojoly où j'ai souvent médité!

Partis du Divin, mes petits grains de sable repartiront dans les dunes du Divin...
A ma crémation, si possible, J'aimerais qu'on lise
mon testament et ma prière préférée (Clic)

***

 

LAISSEZ-MOI...

Laissez-moi m'envoler ailleurs.
Longtemps avec vous j'ai fait route,
Connu le pire et le meilleur
D'une vie avec ou sans doute.

J'ai connu comme vous les printemps,
Les joies du soleil aux beaux jours,
Respectueux ou pénitent
Accroché aux jeux de l'amour.

Lorsque l'avoir passe avant l'être
Et que la mèche se consume
Sans penser qu'elle va disparaître
En une fumée d'amertume.

Laissez partir mon blanc nuage,
Celui des souvenirs passés,
Soufflés au vent plus ou moins sage,
D'un Eole parfois dépassé.

Dépassé par le temps qui court.
Comme les vagues sur une plage
Effaçant mes châteaux d'amour
Sans laisser trace de leur passage.

Laissez-moi partir de ce monde
Sans vous attarder au malheur.
Continuez seuls votre ronde
Et retrouvez votre bonheur.

Le bonheur existe, caché.
Il s'envole et puis s'en revient.
Il est sans cesse recherché,
L'Amour nous montre le chemin.

Pierfetz

*

VIDEO "Je vous aime"

*

Et aussi la page - 123 - de mon recueil "La Clef des Songes"

Pierre Calinet - Collection Bojoly ©

 

Petit-Pierre parmi les grands !

Devenu électron-libre, il s'était détaché de la masse.
Le temps a bien fait son travail...
Il pouvait, à présent, se considérer inutile, souvent près du sacré !
Un jour, on ne le vit plus passer avec son baluchon de rêve.
C'était l'hiver des vieilles écorces et des feuilles enfouies.
Dehors, les petits pas n'étaient plus marqués dans la neige.
Pierrot s'était transformé en poussière d'étoile.

Pierfetz©

***

EN QUÊTE D'AMOUR

Parti d'un paradis perdu,

Mon périple se terminera

En un lieu encore inconnu

Que Dieu seul déterminera.

Pierfetz ©

***

Arrivée à sa perfection céleste, l’âme n’a plus besoin de la croix terrestre !

Le corps n'est rien d'autre que l'incarnation de la Pensée. 

Après la mort, le "JE"de l'Avoir matériel laisserait le "JE" de l'Etre
retourner au Cosmos Divin de la VIE d'où il vient !
Pierfetz
©


***

TRANSFIGURATION

L'Esprit est la pensée,
L'Ame, la façon de penser
Le Corps, le support de la pensée.

*

Il nous faut naître deux fois pour vivre un peu, ne serait-ce qu'un peu.
Il nous faut naître par la chair et ensuite par l'âme.
Les deux naissances sont comme un arrachement.
La première jette le corps dans le monde,
la seconde balance l'âme jusqu'au ciel.


Christian BOBIN
(La plus que vive)

***

VIDEO "Ne Pleure pas"

***

Détails personnels et techniques: Je suis en plein accord avec la loi "LEONETTI"
selon vidéo ci-dessous, en ce qui concerne le droit à mourir sans acharnement thérapeutique,
éventuellement avec accord médical, sédation profonde dans les cas extrêmes de guérison impossible.
. Je donne mon plein accord pour la crémation de mon corps. (Lire en page jointe: FEU MYSTERIEUX)
Croyant je ne puis que formuler des voeux pour une cérémonie simple et sans liturgie particulière,
selon les dispositions et possibilités de mes proches parents.
Tout ceci est déjà formulé de longue date en famille et réaffirmé le 22 janvier 2014.


Leonetti : «Il n'y a pas de droit à la mort» par lefigaro

***** 

RETOUR AU MENU SPIRITUALITE