LE MONDE DES VAMPIRES
Le monde de l'économie et des finances!

***

LES LOUPS 

 

 

LE MONDE DES VAMPIRES

 

Les fantômes de nos manoirs

Habillent notre rêve quotidien,

Du plus récent au plus ancien.

On les aime qu'ils soient blancs ou noirs !

 

Les vampires n'ont pas de couleur.

Fourbes, amis, galants, pythons,

Ils envahissent notre coeur.

Chapelles, clubs, races ou nations,

Ils nous font perdre la raison.

Doux chantages et compromissions

Vampires savent donner pour mieux prendre,

A l'affût de nos émotions

Incapables de nous défendre.

 

Les fantômes ne sont pas à craindre,

Ils sont nos rêves apparentés.

Les vampires savent mieux nous atteindre

Jusqu'en nos âmes épouvantées.

L'horreur compagne de l'épouvante

Fait fuir le monde à leur approche.

Les vampires marivaudent et chantent

Et leur tendresse nous accroche.

 

Leur langage se fait idéal,

Comme une mante religieuse.

La manipulation mentale

Devient une arme délicieuse.

 

Leurs victimes donnent souvent naissance

A de gentils petits humains,

Ce sont des vampires en puissance,

Prêts à exploiter leur prochain.

 

Il faut louer les jardiniers

Qui remettent en question ce monde,

Arrachent et jettent ces immondes:

Les liserons de nos sentiers,

Les coucous dans le nid des autres,

Les parasites qui s'y vautrent.

 

Les petits vampires sont très proches.

Ils sont là, sans cesse aux aguets,

Toujours prêts à vider nos poches,

Comme le font les pickpockets.

De leur olympe les grands vampires

Nous paraissent à mille lieux;

Pourtant on peut craindre le pire,

Ils nous manipulent comme des dieux !

Les vampires sont des dieux de guerre,

Ils ne cherchent que leur profit.

L'humain ne les occupe guère,

L'intérêt est leur lieu maudit.

 

Pierfetz ©

L'ordre juste de la société et de l'État est le devoir essentiel du politique.
Un État qui ne serait pas dirigé selon la justice se réduirait à une grande bande de vauriens.
St- Augustin - (354-430)

***

Les parasites qui, du haut en bas, sèment peu pour récolter davantage
sont la gangrène de notre socièté décadente .


Pierfetz

***

La caractéristique de nos sociétés de profits:

Ils privatisent les profits, mais socialisent les pertes!!!

***

LOUPS ET VAMPIRES

(Pamphlet)

 

Les loups ne se mangent pas entre eux...
Les gens d'argent, sans foi ni loi
sont devenus bêtes de jeux
et se comportent comme des putois

 

Leur culte est celui du Veau d'Or,
mais le ver est là dans la pomme
et ceux qu'ils exploitent dehors
voient leur image qui se déforme !

 

Les loups ne se mangent pas entre eux.
Les hommes sont devenus Vampires.
Ils se combattent comme des dieux
et l'on peut bien craindre le pire.

 

Les Vampires sont des dieux de guerre.
Ils ne cherchent que leur profit.
L'humain ne les occupe guère
et l'usure est leur paradis.

 

les loups ne se mangent pas entre eux.
Ils vivent ensemble, solidaires.
Les hommes sont bien plus dangereux,
âpres au gain et solitaires !

 

Pierfetz©

***

OU SONT LES LOUPS???

Clic sur ce titre et apparaît une superbe vidéo en realPlayersur ce thème!!!

Ou en direct sur mon Blog "Plumarlequin"


LOUPS et VAMPIRES

par Plumarlequin

SUITE - MENU POESIES PIERROT - MENU GENERAL