REINCARNATION

Sans vouloir mettre un grain de sel supplémentaire à ce mystère qui nous dépasse.
Sans vouloir entrer dans le cycle bien connu des réincarnations des religions bouddhistes,
Pierrot des Vosges a donné libre cours à une réflexion poétique qui occulte toute interprétation dogmatique ou traditionnelle!!!
A chacun d'en saisir les vibrations selon ses propres convictions...Merci de lire ainsi cette poésie....

 

RÉINCARNATION

Retrouver l'être de sa genèse
et garder le premier frisson.
Sortir purifié(e) de la glaise,
Chasser au loin ses illusions.

Couler sa vie comme une source.
S'y baigner jusqu'à l'océan...
A bonne étoile, suivre sa course;
Maîtriser l'atteinte des ans !

La douleur de nos oripeaux,
nourrie par le fruit des passions,
s'envolera en vieux drapeaux.
L'Amour chassera ces haillons !

Espace cosmique chargé d'étoiles,
sans raison et sans déraison...
Espace d'un Infini sans voile.
Soleil de feu à l'horizon.


Pierfetz ©
Pierrot des Vosges

***

Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu."
(Jean 3 -3)

 


En RealPlayer,Vidéo superbe en Zoom grand écran. (clic sur image)

*

Ou en version direct sur Dailymotion qui demandera peut-être votre confirmation d'âge!!!
Pour rester ici, ne faites qu'un clic ci-dessous mais n'oubliez pas de mettre le plein écran!


Réincarnation
envoyé par MONPOYON


***

L'AMOUR EN HERITAGE

Quand la matière a disparu,
Notre Ame peut se libérer,
Et tous nos apports reparus,
L'Amour peut se perpétuer.
Le Beau, le Bon, le Bien, le Laid,
La vie en assure le relais !

Pierfetz ©

*

Mon intime conviction est que notre unique vie terrestre est une succession de réincarnations de notre âme,
pour atteindre un certain degré de retour au divin d'où nous sommes nés...P.F.

***

" La Résurrection dont parle l'Evangile n'est pas la survie de l'âme,
mais la pénétration du tout de l'être humain
par les énergies vivifiantes de l'Esprit divin".
Paul Evdokimov, théologien orthodoxe.

***

20 mai 1793
Mort de Charles Bonnet, naturaliste. Son ouvrage le plus célèbre est sa Contemplation de la nature. Parmi les principes qu'il a soutenus à la fois comme savant et comme philosophe disciple de Leibnitz, nous croyons devoir signaler ceux-ci : « Les corps forment une échelle non interrompue, depuis les plus simples jusqu'aux plus composés - L'irrégularité de la distribution des maux dans le monde, rend nécessaire un complément qu'on ne peut espérer que dans une autre vie. - Dans sa nouvelle vie, chaque être reparaîtra plus parfait et plus élevé dans l'échelle qu'il ne l'était auparavant.

***

On est à peu près tous d’accord sur le fait que nous sommes des êtres éternels de passage ici. Or, bien que nous ayons une conception très sophistiquée du sens de la vie et de notre vraie nature, la réalité est que nous prenons nos véhicules terrestres encore tellement, mais tellement au sérieux. Il y a, bien sûr, notre fascination collective pour la beauté… On la perd, et on a l’impression de perdre une partie de notre valeur et de notre identité. Mais plus généralement, il y a notre attachement à la forme, aux enveloppes physiques dans lesquelles nous sommes nés.

On veut prendre notre corps très au sérieux, bien sûr, lorsqu’il est beau et en santé. Comment résister à la tentation de s’identifier à notre magnifique chevelure, à notre vitalité, à nos petits muscles durement gagnés, aux jolis attributs que la nature nous a donnés? Le hic est que si on s’identifie à lui lorsqu’il est en bon état, on continuera de le faire lorsqu’il commencera à se détériorer. Oh, et même s’il restait en parfaite condition pour le reste de nos jours – c’est certainement la vision que je cultive pour vous et pour moi, car on peut mourir vieux et en santé – on vivrait dans le cadre étroit d’une vision de nous limitée. On ne peut que se sentir petit et vulnérable lorsqu’on s’identifie à un corps qui est fondamentalement petit et vulnérable.
Marie-Pier Charron

 

VERBE - MENU POESIE - MENU GENERAL