" JE SUIS"
(livre d'Isaïe)

 

Il neigeotte; temps froidure.
Dame nature,
Sous son manteau de neige,
Se transforme en murmures.
Dans cet arrêt-manège,
La
VIE reste branchée,
Et comme un perce-neige,
Ne cesse de proclamer:
" JE SUIS"
Il neigeotte, quel bonheur.

Pierfetz - ©

***

Prélude immaculé
D'une énergie vitale,
Visible au naturel,
Bien plus secrète en moi.
Cet AUTRE qui m'habite
Dynamise en secret
Mon sanctuaire d'ermite
Et c'est mon grand secret......


Pierfetz

 

***

ENERGIE VITALE

 

Si tu ne sais croire
que ce que tu vois,
ta petite histoire
est livre de droit !

On t'a bien appris
tout ce qu'il faut faire...
Bande de malapris
savent ce qu'il faut taire !

 

L'infiniment grand
éblouit tes sens
et plus tu vois grand,
moins tu sais le sens.

 

A quoi bon savoir,
personne n'y arrive.
Au bout du couloir,
souvent la dérive.

 

Le secret est là.
Tu ne l'as point vu.
Il est bien en toi,
souvent méconnu !

 

Pierfetz

 

L'Espérance concerne les choses qui ne se voient pas,
et non celles qui se voient.

Paul de Tarse

 

***

 

 

 

 

EVENEMENT HISTORIQUE ( 2000 ans )

REVE HIORIQUE( 2000 ans )(Isaïe 7,14)

 
Emmanuel

Un instant de silence
Un moment de bonheur.
Joie profonde et intense
De la tendresse au coeur.
*
Avec son manteau blanc
Et juste quelques notes
L'hiver couvre mon banc
Et mon coeur vous chuchotte...
*

Comme un souffle d'amour
Mon coeur bat lentement
Dans l'attente du jour
De son Avénement!

 

Pierfetz©
* 

 

 

 

NATIVITE

 

 Après un printemps d'espérance,
Un été chaud de jouissance,
L'oiseau avait passé l'automne
Comme un être perdu braconne…

...L'HIVER

 Sous un neigeux cristal de roche,
Le silence glacé de l'absence,
Soufflant la bise de sa présence ;
Mais lui, prisonnier dans sa cloche,
Comme un fœtus dans une poche,
Préparait sa nouvelle enfance…

...L'HIVER 

  Tu passes dans ce monde désolé,
La brise te fouette le nez.
Arrête toi un court instant.
Tu entendras naître l'enfant…

...L'HIVER

Pierfetz -©

SUIS DIVERS
( Acrostiche - Dix vers )

Seulement une bulle, lancée dans le brouillard,
Un essai réussi, un autre point manqué,
Ineffable divin, grain de sable clochard,
S
uis un désert de lune au soleil éclairé.

D'hiver je peux passer, du printemps à l'été,
Insouciant des génies, qu'ils soient bons ou mauvais.
Vers la lumière du jour, mes nuits sont écourtées
En cauchemars perdus, en amours retrouvés.
Rien  ne pourra jamais m'empêcher de bien vivre.
Suis Arlequin du rêve et d'Amour je suis ivre !


  Pierrot des Vosges (Pierfetz - 2005 )
 

 

   
Stop du fond sonore ( Pastorale de Bethoven)
pour écoute vidéos ci-dessous à passer plein écran...

***

 

Même vidéo en réalPlayer ( Clic ici !!!)

****

SUITE - MENU POESIE - MENU GENERAL -