<

 

 

 EXOTIQUE - AFT 2005©  

 

 EXOTIQUE

 

Depuis les premiers mois où j'ai senti l'amour
Monter du fond de moi, fleurir jour après jour,
Toute une vie j'ai rêvé, désiré l'embrasser,
La garder près de moi sans jamais m'en lasser !

 

Et voici qu'une nuit, elle m'est apparue.
Je me promenais seul, perdu dans le lagon,
A rêver d'une étoile... je l'ai vue toute nue,
Ombre au milieu des flots, Sirène ou beau Dragon.

 

Elle s'appelait Cannelle, j'étais devenu homme.
Nous avons dégusté à la nuit le vin chaud.
Je l'ai suivie chez elle pour y croquer la pomme.
Dans un ciel lumineux, nous sommes montés très haut.

 

Le temps n'existait plus, point n'était besoin d'heure.
Un ballet de Geishas, transformées en Vahinés,
Et leurs colliers de fleurs aux multiples senteurs
Animaient nos amours de musiques endiablées !

 

Tout' une vie j'ai vibré, tout'une nuit j'ai rêvé
De ce grand corps à corps au-delà de la mort,
Dans ce vertige divin, l'ivresse rencontrée,
Perte de soi en l'autre, quand l'Amour est si fort !

***

 

Le soleil s'est levé... avec mes yeux ouverts
Dans les champs embrumés s'évaporaient les filles.
Orphée à mes côtés me sauvait des enfers
Il me restait encore des parfums de Vanille !

 

 
Ce rêve fou passé,
Au vin chaud de Canelle,
Ne s'est jamais cassé.
Le jeu vaut la chandelle !

Pierfetz - 2004© 

 

***

Musique de la chanson "Le premier pas" ©
( Claude Michel Schönberg )

Le premier pas...

j'aimerais qu'elle fasse le premier pas.
Je sais que cela ne se fait pas;
pourtant j'aimerais
que ce soit elle qui vienne à moi,
car, voyez-vous, je n'ose pas.
Rechercher la manière
de la voir, de lui plaire,
l'approcher, lui parler
et ne pas la brusquer.
Lui dire des mots d'amour,
sans savoir en retour
si elle m'aimera
ou refusera le premier pas.
On peut s'attendre longtemps comme çà.
On peut rester
des années à contempler des années,
à vivre chacun de son côté.
Je la rencontrerais
au bord de l'escalier...
puis comme tous les jours,
elle me dira bonjour,
seulement cette fois,
elle me prendra le bras
et me conduira dans sa maison
où nous ferons le premier pas d'amour.
Dans son lit jour après jour,
elle me dévoilera son corps,
me donnera tous les remords
de n'avoir pas dit plus tôt
le premier mot.
j'aim'rais qu'elle me dise le premier mot.
La nuit j'en rêve et c'est idiot.
Si elle voulait seulement
me faire signe tout bonnement.
Alors, je ferais, je crois,
le premier pas.

***

En annexe: La Romance de Maître Pathelin ( 2Mo - ADSL Conseillé )

 

SUITE - RETOUR POESIES DE PIERROT - MENU GENERAL