<

 


Vénus de Botticelli ( 1445-1510 )

 

 La voile de Vénus

Pieds nus et chevelure au vent,
Vénus est passée sur ma plage.
Je ne l'avais pas vue sous vent,
Et mon coeur n'a pu rester sage !

 

Le vent du large s'est engouffré
A l'intérieur de sa chemise,
Et je me suis précipité
Pour m'en assurer la mainmise.

 

J'ai escaladé sa mature,
Jeune matelot dans mon voilier,
Amoureux fou, à toute allure
J'ai parcouru le monde entier.

 

Les souvenirs de mon voyage
Hantent mes nuits, mangent mes jours,
Un kaleïdoscope d'images,
Emporté par un vent d'amour.

 

Seul, abandonné sur la plage,
De retour après des années,
Je guette encore mon beau mirage,
Je ne l'ai jamais retrouvée!

 

VENUS !

Pierfetz ©


AFT - 2006

 

Fond d'après un tableau selon Dali

SUITE -RETOUR MENU POESIES - MENU GENERAL