SAINT NICOLAS
( Chez nous en Lorraine - France )

 

Saint Nicolas est une fête peu connue du grand public. Mais dans les régions de l'est et du nord de la France elle est tout aussi importante que Noël, si ce n'est plus, dans le coeur des enfants.

Cette fête mérite d'être mise à l'honneur car Saint Nicolas est le personnage qui a donné naissance au Père Noël : sans lui le Père Noël n'aurait jamais existé...

Saint Nicolas est le saint patron de la Lorraine et le protecteur des petits enfants et des écoliers.

La Saint Nicolas est particulièrement fêté dans l'est (Lorraine et Alsace), dans le nord de la France, la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche, les Pays Bas.

Tous les 6 décembre, Saint Nicolas fait le tour de toutes les villes de Lorraine. Ils distribue des friandises aux enfants et se voit remettre les clés de la ville par le maire. Chars, défilés prestigieux, feux d'artifices... Saint Nicolas est une fête importante dans la vie culturelle de ses régions.

Tous les enfants reçoivent des Saint Nicolas en pain d'épices ou en chocolat et des bonbons.

Qui est Saint Nicolas ?

Ce personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre, un évêque qui vécut dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure, au IVe siècle .  

Nicolas est né au IIIe siècle à Patare en Lycie, région appelée maintenant Turquie d'Asie. On dit que le jour de sa naissance il se tint debout dans le bain. Devenu grand, il évitait les divertissements et préférait fréquenter les églises.

Lorsque son oncle, l'évêque de Myre, mourut, une petite voix recommanda aux évêques assemblés pour désigner son successeur, d'élire celui qui entrerait le premier à l'église et se nommerait Nicolas.

Dès lors, l'évêque Nicolas accomplit de nombreux miracles. Il sauva des matelots qui allaient se noyer. Il multiplia la farine pour préserver une région de la famine etc...

Il fut emprisonné puis tué aux temps des persécutions sous l'Empire Romain. Il serait décédé un 6 décembre 343. Pour cette raison, on célèbre la Saint-Nicolas le 6 décembre.

 

Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s'ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.

 

La fête des enfants

Reconnu pour sa grande générosité, Saint Nicolas devint, au Moyen Âge, le patron des petits enfants puis des écoliers.

Le soir du 5 décembre les enfants laissent leurs souliers devant la cheminée ou devant la porte avec du sucre, du lait et une carotte pour la mule qui porte Saint Nicolas. Ils découvrent au matin du 6 décembre une multitude de sucreries, de friandises et de petits présents que Saint Nicolas a déposé à leur intention.

La mule a mangé la carotte et Saint Nicolas a bu le verre de lait ou de vin que les enfants lui ont laissé.

 

Les coutumes

Dans le nord de la France une coutume veut que les garçons organisent une immense farandole et bombardent les filles de farine à la sortie des écoles.

Se faire blanchir porte chance toute l'année.  

Le jour de la Saint Nicolas, les garçons reçoivent de leur famille des petites cartes, tout comme les filles le jour de la Sainte Catherine le 25 novembre.

Saint Nicolas est le patron des jeunes hommes à marier.  

On dit que les célibataires qui fêtent leur trentième anniversaire portent la crosse de Saint Nicolas.

 

Quand Saint Nicolas devient

le Père Noël

Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens.

Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Ainsi, les petits Néerlandais continuèrent de recevoir la visite de Sinterklaas (saint Nicolas) la nuit du 6 décembre.

Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée New Amsterdam qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis.

Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Claus.

Ce donateur attentionné, représenté sous l'aspect d'un vieillard à barbe blanche portant un long manteau à capuchon ou parfois même des habits épiscopaux, demeurait néanmoins un personnage moralisateur. Il récompensait les enfants méritants et punissait les ingrats et les dissipés.

Après plusieurs décennies, la société chrétienne trouva plus approprié que cette "fête des enfants" soit davantage rapprochée de celle de l'enfant Jésus. Ainsi, dans les familles chrétiennes, saint Nicolas fit désormais sa tournée la nuit du 24 décembre.  

Dans l'Est de la France, le culte de Saint Nicolas et le pèlerinage à Saint-Nicolas-du-Port étaient très populaires dès le Moyen Âge. Au XVIe siècle, les réformistes, pour détourner cette ferveur populaire, privilégièrent l'image du Christkindel, de l'Enfant Jésus.

 

Au Canada, pour les francophones catholiques, c'était également l'Enfant Jésus qui venait garnir le bas de noël des enfants, la nuit du 25 décembre, alors que St-Nicolas s'occupait des petits anglophones. Le Christkindel et Saint Nicolas resteront les deux principaux donateurs de cadeaux jusqu'au lendemain de la première guerre mondiale.

***

En 1821, un pasteur américain, Clément Clarke Moore écrivit un conte de NOËL pour ses enfants dans lequel un personnage sympathique apparaît, le Père Noël, dans son traîneau tiré par huit rennes.

Il s'inspira de Saint Nicolas, mais le fit dodu, jovial et souriant, remplaça la mitre par un bonnet, sa crosse par un sucre d'orge et le débarrassa du Père Fouettard. L'âne fut remplacé par 8 rennes fringants. Par la suite la marque Coca Cola repris le personnage pour sa publicité et accomplit les dernières finitions pour créer le personnage actuel.

Le Père Noël venait de naître, les années et les impératifs commerciaux vont considérablement modifier son image pour en faire le personnage médiatique préféré de enfants et des commerçants...

 

©Courriers du Coeur 2002 - Tous droits réservés

C'est le 6 décembre 2002 que nous avons eu l'aimable autorisation de vous faire partager sur notre site ce texte écrit avec soin dans le site ci-dessus !

 

****

La Légende de Saint Nicolas veut que le saint ait ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l'hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir.

Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans.

Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.

 ******

La légende de St-Nicolas fut mise en lumière par le poète Gérard de Nerval en 1842!

 

 

*****

Vidéo chantée ci-dessous...

 

****

Dans la revue du Conseil general de Lorraine, lisez avec curiosite,
L histoire incroyable de la phalange de Saint-Nicolas

 

General  Menu  Suite