LA SOLITUDE

( Douce solitude ou Triste solitude )

 ***

La solitude est le piège de ceux qui ferment leurs yeux.

Lorsque l'on ferme les volets de son coeur, on ne perçoit plus que soi et lorsque l'on ne perçoit plus que soi, on ne fait que se regarder.

Alors, on se plait ou on se déteste, mais on se décortique, on se dissèque.
On éparpille son âme, on devient plus que jamais incapable de saisir l'union puis l'unité des choses.

L'ermite n'est jamais seul, il saisit la vie qui bouillonne jusque dans l'air qu'il respire et tout en la saisissant,
il la transmue en une vie encore plus intense qu'il projette dans la sphère universelle.

*****

La saison de l'été, tant attendue est si vite passée!
Nous voici confrontés à
"LA RENTREE" de l'Automne ...
Le général HIVER arrive plus vite encore
et recouvre tout de son froid manteau.
Certains parlent de linceul!

Songes d'été se sont enfuis,
Cachés sous les feuilles d'automne,
Dans un silence de foullis,
Mais déjà les rêves bourgeonnent!

***

LA SOLITUDE

L'hiver a piètiné l'été
D'un linceul blanc l'a recouvert.
La solitude détestée,
Sous-vêtue d'un habit gris-vert.

La solitude est un glaçon,
Une bien mauvaise habitude.
Il ne faut pas boire ce poison
Dans une folle lassitude.

Sur mon chemin l'ai rencontrée.
Elle m'a possédé par surprise,
La faiblesse s'est en moi ancrée,
Je suis tombé sous son emprise.

Elle a squatté mes insomnies.
Elle a stressé mes bons instants.
Je l'ai transformée en amie
En chassant tout l'inconsistant.

L'inconsistant des Nostalgies
Qui grippent tous les mouvements
Des engrenages de notre vie,
Un incessant recommencement.

L'environnement nous est hostile,
Mais quand survient la fin du jour,
Si l'âme abrite Force tranquille,
La vie devient Force d'Amour.

Quand notre "moi" est solidaire,
Que l'Amour précède nos pas,
Nous ne sommes plus solitaires.
La solitude n'existe pas !

Pierfetz©

***

 

Une grande majorité d'entre nous doit affronter une certaine solitude
plus difficile à supporter à l'automne, en hiver avec le repli naturel,
l'enfermement chez soi....à l'abri d'une nature devenue hostile aux jours
où elle fait sa toilette, avant de s'endormir, l'hiver,
pour être reposée et belle au printemps!

C'est à ce moment même que votre ami Pierrot vous livre quelques sages
conseils pour vous ressourcer, comme dame nature...
Vous les solitaires qui n'avez pas ou plus du tout d'engagement dans la vie active...
Vous qui n'êtes pas repris par la course folle des actifs qui ne pensent plus parce qu'ils n'ont plus le temps...Vous avez ce temps pour réagir contre cette léthargie automnale qui vous guette, chaque année, en octobre et novembre...à l'entrée de l'hiver!!!
Une vieille contine disait :
" Vas,vas, ma petite jeannette, vas, vas, le printemps reviendra!

A bientot!

Votre ami Pierrot

***

Seul dans mes appartements
J'accueille ces quelques moments
Où le temps semble s'arrêter
Pour ouvrir les portes de ma liberté

Je regarde par la fenêtre
Comme si j'attendais quelqu'un
En réalisant que je ne voudrais surtout pas
Qu'on m'enlève ce temps à moi 

À mes sources, je veux retourner
J'ai la tête
pleine d'idées
J'expire, me détends et prends conscience
Que ma vie est remplie de belles expériences

Chacune d'elles est comme une visite
Sur une facette de l'âme qui m'habite
Je ne vois plus les jours comme des défis
Mais des occasions pour moi d'apprécier la vie

Parfois je panique
Incapable d'accueillir cette solitude qui me pique
J'ai soudain cette envie d'être avec quelqu'un
Malgré cela je décide de rester un

J'apprends à m'apprivoiser en ces temps esseulés
Pour mieux apparaître lorsque je renaîtrai
Du silence que la vie m'a confié pour écouter cette voix intérieure que j'avais oubliée.

Reçu de mon ami Claude d'Astous

http://www.centredeveil.com  

A lire... 

"L'amour - ce versant escarpé de la solitude."

( C.Bobin -L'éloignement du monde)

 ***

Pour vivre, il faut avoir été regardé au moins une fois,
avoir été aimé au moins une fois,
avoir été porté au moins une fois.
Et après, quand cette chose-là a été donnée, vous pouvez être seul.

La grâce de solitude - Marie de Solemne

*
Yves Drolet, mon ami du Québec, a ajouté:
...et alors regarder à votre tour,
aimer à votre tour et porter les autres à votre tour,
et la solitude alors cesse à jamais d'exister...

Cela me rappelle la célèbre chanson de Gilbert Becaud:
LA SOLITUDE, CA N'EXISTE PAS!!!

C'est pourtant une anomalie devenue gangraine de notre époque!!!!!P.F.

 

"Je crois que ce qu'on ressent,
ce qu'on perçoit chez l'autre, c'est souvent soi même."

La grâce de solitude - Marie de Solemne

"Ceux qui savent nous aimer nous accompagnent
jusqu'au seuil de notre solitude puis restent là,
sans faire un pas de plus.
Ceux qui prétendent aller plus loin dans notre compagnie
restent en fait bien plus en arrière."
Une telle expérience est réelle!!! P.F.

L'éloignement du monde

Un ami du québec m'a envoyé une merveilleuse poésie
sur cette harmonie qui consiste à se recentrer sur soi-même
pour affronter la solitude tout en gardant le contact enrichissant des autres!
Merci Bona

 

  On n’est jamais seul avec soi-même
Multitude de gens, d’idées, de projets
Vont, viennent et nous habitent.
Aussi je ne m’ennuie point en ma compagnie
Car je suis avec moi-même bien
Et, de ce fait, de cette réalité en moi,
Vient l’ouverture et l’accueil des autres tels qu’ils sont
Dans leur solitude tout humaine.

Bô Na

 
NOTE IMPORTANTE: Cette partition peut évoluer de majeur en mineur
quand la vie ajoute les bémols de la souffrance physique ou morale ,
ainsi que le handicap, la perte d'autonomie ou de liberté!
Il y a aussi la solitude à deux ou dans une foule selon les circonstances!
L'ouverture aux autres reste pourtant un remède efficace contre la détresse de la solitude.,
De grands solitaires nous donnent souvent des leçons d'ouverture aux autres!
L'égocentrique de caractère introverti se reserve un avenir difficile.
P.F.

***

Ma solitude
(Paroles de la vidéo ci-dessous)

Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m'en suis fait presqu'une amie
Une douce habitude
Elle ne me quitte pas d'un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m'a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Quand elle est au creux de mon lit
Elle prend toute la place
Et nous passons de longues nuits
Tous les deux face à face
Je ne sais vraiment pas jusqu'où
Ira cette complice
Faudra-t-il que j'y prenne goût
Ou que je réagisse?

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Par elle, j'ai autant appris
Que j'ai versé des larmes
Si parfois je la répudie
Jamais elle ne désarme
Et si je préfère l'amour
D'une autre courtisane
Elle sera à mon dernier jour
Ma dernière compagne

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Paroles et Musique: Georges Moustaki
autres interprètes: Serge Reggiani

***

 

Stopper, au besoin, le fond sonore en début de page
pour visionner, plein écran, les superbes vidéos ci-dessous.


Georges Moustaki Ma solitude
envoyé par paradixman.
 

 

***

 

Magnifique Barbara dans une chanson accompagnant le spectacle honneur " Brel_ Béjart"
J'aime... J'espère que vous aimerez aussi
cette vidéo d'un site ami en partage:

La solitude
envoyé par Ederza.
1 clic au centre de la vidéo ci-dessous et mettre plein écran sans oublier vos H.P.....


Barbara La solitude
envoyé par Ederza.

 

Lettre à un jeune poète - Rainer Maria Rilkes

Rome, 23 décembre 1903


Il ne sera pas dit que vous n'aurez pas eu un salut de ma part au moment où Noël approche et où votre solitude, au beau milieu des fêtes, sera plus lourde à porter que d'ordinaire. Mais si vous vous apercevez alors qu'elle est grande, réjouissez-vous ; car que serait (c'est la question qu'il faut vous poser) une solitude qui n'aurait rien de grand : il n'y a qu'une solitude : elle est grande et n'est pas légère à porter, et presque tous connaissent un jour ces heures où ils échangeraient volontiers contre la plus quelconque, la plus banale, la plus facile des communautés, contre l'apparence d'une harmonie, aussi infime soit-elle, avec le premier venu, le plus indigne… Mais peut-être sont-ce là précisément les heures où la solitude grandit ; car la croissance des jeunes garçons est triste comme le début du printemps. Mais cela ne doit pas vous égarer. Ce qui est nécessaire se résume à ceci : la solitude, grande solitude intérieure. Rentrer en soi-même et ne rencontrer personne pendant des heures - voilà ce à quoi il faut parvenir. Etre solitaire comme on était solitaire, enfant, quand les adultes allaient et venaient dans les entrelacs de choses qui semblaient importantes et grandes parce que les grands paraissaient plongés dans un grand affairement et que l'on ne comprenait rien à ce qu'ils faisaient.

***

Retour  Menu  Suite