LES ANNEES D'UNE VIE !

 

 


Les Trois Cloches
envoyé par verclaud

Créé en 1946,ce fut le plus grand succès des Compagnons de la Chanson.

 

SEPT !

 

L'enfant perd ses dents et d'autres les remplacent.

Et son esprit s'accroît. Sept ans encor se passent

Et son corps florissant se prépare aux amours.

Trois fois sept : sa vigueur va grandissant toujours

Et sur sa fraîche joue un blond duvet se lève.

Sept encore : il est mûr pour les travaux du glaive ;

Son esprit et son corps sont tous deux accomplis.

Cinq fois sept : il est temps que vers de juste lits

Il tourne sa pensée et choisisse une femme.

Six fois sept : il a su, enrichissant son âme,

Vivre, penser, combattre, obtenir, s'efforcer ;

S'il le fallait, sans deuil il pourrait renoncer

Aux biens trop éloignés, au but peu accessible,

Content dorénavant de jouir du possible.

Sept fois sept, huit fois sept : son aisance est suprême ;

Il s'impose à autrui, il se connaît soi-même ;

 

Neuf fois sept : tout en lui a gardé sa fierté,

Mais sa voix au conseil est désormais moins sûre,

Il sent diminuer sa vieille autorité.

Dix fois sept : de la vie il a pris la mesure :

Il va pouvoir dormir avec sérénité.

 

 Poème traduit du Grec par Marguerite YOURCENAR

Cité dans Philon, Sur la Genèse, 24.

 

"MES JEUNES ANNEES"


Mes jeunes années
envoyé par verclaud
 

 

General  Philo  Suite