Siudmak © (Kenako) 

Hypérion - Roman de F.Hölderlin ( 1797-1799 ) .
L'exaltation de l'âme indestructible de la nature, seul refuge de l'homme
en quête de la beauté irréalisable et de l'amour impossible!!!

 

http://arciel88.fr/bibpoesiespierrot/I-17Hyperion.htm

 

***

Introduction à "SI TU PEUX" et " INVITATION" 

 

La perfection, offerte par les deux textes qui suivent, justement tempérée par l'humanité imparfaite mais réaliste de notre merveilleuse Vidéo:"INTERLUDE"
( en bas de page )
 C'est la meilleure part donnée à l'Amour  qui n'a rien à envier au stoïcisme d'Epictète.... Epicure avait aussi son mot à dire .... 
Pierrot des Vosges 

***

r laSI

 

Si tu peux voir détruit

l'ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties

Sans un geste et sans un soupir;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,

Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre

Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

Pourtant lutter et te défendre;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles

Travesties par des gueux pour exciter des sots,

Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles

Sans mentir toi-même d'un seul mot;

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois

Et si tu peux aimer tous tes amis en frère

Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître

Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;

Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,

Penser sans n'être qu'un penseur;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,

Si tu peux être brave et jamais imprudent;

Si tu sais être bon, si tu sais être sage

Sans être moral ni pédant;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête

Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire

Seront à tout jamais tes esclaves soumis

Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un homme, mon fils.

 

Rudyard Kipling

***

 

If (Si)

If you can keep your head when all about you,

Are losing theirs and blaming it on you,

If you can trust yourself when all men doubt you,

But make allowance for their doubting too;

If you can wait and not be tired by waiting,

Or being lied about, don't deal in lies,

Or being hated, don't give way to hating,

And yet don't look too good or talk too wise:

If you can dream and not make dreams your master;

If you can think and not make thoughts your aim;

If you can meet with Triumph and Disaster

And treat those two impostors just the same;

If you can bear the words you've spoken

Twisted by knaves to make a trap for fools,

Or watch the things you gave your life to, broken,

And stoop and build 'em up with worn-out tools:

If you can make one heap of all your winnings

And risk it on one turn of pitch-and-toss,

And lose, and start again at your beginnings

And never breathe a word about your loss;

If you can force your heart and nerve and sinew

To serve your turn long after they are gone,

And so hold on when there is nothing in you

Except the Will which says to them:"Hold on!"

If you can talk with crowds and keep your virtue,

Or walk with Kings--nor lose the common touch,

If neither foes nor loving friends can hurt you,

If all men count with you, but none too much;

If you can fill the unforgiving minute

With sixty seconds worth of distance run,

Yours is the Earth and everything that's in it,

And--which is more--you'll be a man, my son!

 

***

 

Se

 

Se riesci a mantenere la calma

quando tutti attorno a te la stano perdendo;

Se sai aver fiducia a te stesso

quando tutti dubitano di te

tenendo pero nel giusto conto i loro dubbi;

Se sai aspettare senza stancarti di aspettare

o essendo calunniato non rispondere con calunnie

o essendo odiato non dare spazio all'odio

senza tuttavià sembrare troppo buono

ne parlare troppo da saggio;

Se sai sognare senza fare dei sogni i tuoi padroni;

Se riesci a pensare senza fare dei pensieri il tuo fine;

Se sai incontrarti con il successo e la sconfitta

e trattare questi due impostori proprio allo stesso modo;

Se riesci a sopportare di sentire la verita che tu hai detto

distorta da imbroglioni

che ne fanno una trappola per ingenui;

o guardare le cose-per le quali hai dato la vita- distrutte

e umiliarti a riconstruirle con i tuoi strumenti ormai logori;

Se sai fare un'unica pila delle tue vittorie,

e rischiarla in un solo colpo a testa o croce

e perdere, e ricominciare di nuovo d'all'inizio

senza mai lasciarti sfuggire una parola

su quello che hai perso;

Se sai constringere il tuo cuore, i tuoi nervi, i tuoi polsi

o sorreggerti anche dopo molto tempo che non te li senti più

e cosi resistere quando in te non c'è più nulla

trane la volontà che dice loro "Resistete !"

Se sai parlare con i disonesti senza perdere la tua onestà

o passeggiare con i re senza perdere il comportamento normale:

Se non possono ferirti né i nemici

né gli amici troppo premurosi;

Se per te contano tutti gli uomini, ma nessuno troppo;

Se riesci a riempire l'inesorabile minuto

dando valore ad ogni istante che passa,

tua è la Terra e tutto cio che vi è in essa

e- quel che piu conta-

tu sarai un Uomo figlio mio !

 

Rudyard Kipling ( 1863-1936)

***

***

L'INVITATION

 

Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie.
Je veux savoir à quoi tu aspires et si tu oses rêver
de réaliser le désir ardent de ton coeur.
Je ne m'intéresse pas à ton âge.
Je veux savoir si pour la quête de l'amour et de tes rêves
pour l'aventure de te sentir vivre, tu prendras le risque
d'être considéré comme fou.
Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance,
si les trahisons vécues l'ont ouvert ou si tu t'es fané
ou renfermé par crainte de blessures ultérieures.
Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur,
la tienne ou la mienne, sans t'agiter pour la cacher
l'amoindrir ou la fixer.
je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne,
si tu oses danser, envahi par l'extase
jusqu'au bout des doigts et des orteils,
sans être prudent ou réalisé et sans te souvenir
des conventions du genre humain.
je ne m'intéresse pas à la vérité de l'histoire que tu me racontes.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un
pour rester fidèle à toi-même, si tu supportes l'accusation d'une trahison
sans pour autant devenir infidèle à ton âme.
Je veux savoir si tu sais faire confiance et si tu es déjà en confiance.
Je veux savoir si tu peux voir la beauté même dans les jours sombres
et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté.
Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien et le mien et,
malgré cela, rester debout au bord du lac et crier " OUI "
au disque argenté de la lune.
Je ne m'intéresse  pas à l'endroit où tu vis, ni à la quantité d'argent que tu as.
je veux savoir si, après une nuit de chagrin et de désespoir, tu peux te lever
et faire ce qui est nécessaire pour les enfants.
Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici.
Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi sans reculer.
Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui.
Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur lorsque tout le reste s'écroule.
Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même et si tu aimes véritablement
la compagnie de tes moments vides.....

Oriah mountain dreamer ( an indian elder ) 

 

***

 

"L'INVITATION" est une carte routière pour l'âme qui cherche, un cri de désir pour une vie passionnée, un face-à-face avec soi-même, à fleur de peau du monde qui nous entoure.
Avec des mots puisés du fond du cœur, l'auteur nous confronte aux innombrables expériences humaines, du désir au chagrin, de la trahison aux défis de l'amour et de la vie. Unique, pratique et souvent surprenant, L'invitation est un guide inestimable pour vivre l'extase du quotidien et nous permettre de savoir reconnaître la véritable beauté intérieure et spirituelle.


*

A ces merveilleux textes, largement appréciés par un grand nombre,
Pierrot des Vosges ajoute un "INTERLUDE" qui, selon lui, situe, dans la réalité quotidienne, l'escalade de chacun selon ses capacités à tendre vers la perfection sans jamais y parvenir :
( le tableau en tête de page: La chute d'Hypérion)

***

 

 INTERLUDE!
(Vidéo ci-dessous)

 

Pour conforter nos escalades
Un interlude est nécessaire:
S'abreuver à l'eau des cascades
Reprendre souffle et changer d'air!


Se reposer pour mieux penser,
Découvrir d'autres horizons,
Engranger sans trop dépenser,
A son rythme selon les saisons.

 

L'interlude permet aux rêveurs
De remettre les pieds sur terre
En évitant bien des erreurs...
Viser trop haut, tomber par terre!

Pierfetz©
***
Arrêter ci-dessus la musique de fond pour visionner la vidéo!

 

***

Pour terminer cette page,

Deux clics sur cette superbe vidéo que vous pouvez appliquer selon vos intimes convictions!!!


INTERLUDE
envoyé par MONPOYON

***

FANTASTIQUES ces textes......OUI, LA FORCE INTERIEURE qui nous habite nous donne, peu à peu,
la capacité de rester fidèle à nous-même et de rebondir au besoin...
je m'applique chaque jour à suivre cette démarche, parfois même contre "la force du destin"
J'ai payé parfois cher cette escalade qui m'a apporté bien des peines mais aussi de grandes joies! Dieu merci!!!

Pierfetz