PHILOSOPHIE

MES "COUARAILS"

La seule chose que j'ai comprise est que je ne sais rien.
Socrate - 469-399 Av. J.C.

 

 

MAINTENANT, JE SAIS

 

Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes,

J’parlais bien fort pour être un homme

J’disais : “je sais, je sais, je sais...”

C’était l’début, c’était l’printemps...

 

*

 

Mais quand j’ai eu mes dix-huit ans,

J’ai dit : “Je sais, ça y est, cette fois je sais”

Et aujourd’hui le jour où je m’retourne

Je r’garde la terre où j’ai quand même fait les cent pas

et je n’sais toujours pas comment elle tourne.

 

*

 

Vers vingt-cinq ans, j’savais...

et l’amour, les roses, la vie, les sous

Tiens, avec l’amour j’en avais fait le tour

Et heureusement comme les copains,

J’avais pas mangé tout mon pain.

 

*

 

Au milieu d’ma vie, j’ai encore appris,

Ce que j’ai appris ça tient en trois ou quatr’ mots

Le jour où quelqu’un, vous aime, il fait très beau

J’peux pas mieux dire, il fait très beau.

 

*

 

C’est encore c’qui m’étonne dans la vie

A moi qui suis à l’automne de ma vie

On oublie tous les soirs de tristesse

Mais jamais un matin de tendresse.

 

*

 

Toute ma jeunesse j’ai voulu dire

Je sais seulement, plus je cherchais et moins j’savais

Y a soixante coups qui vont sonner à l’horloge

Je suis encore à ma fenêtre, j’regarde, j’m’interroge

 

*

 

Maintenant je sais qu’on n’sait jamais

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses,

On n’sait jamais le bruit ni la couleur des choses

C’est tout c’que j’sais mais ça j’le sais.

 

Récité et chanté par Jean Gabin
(Texte Jean-Loup Dabadie)

***

Attendre la fin du fond sonore avant de cliquer deux fois sur la vidéo ci-dessous!!!

 

***

Le maître Zong avait atteint ledegrés ultime de la connaissance : le détachement. 
      Quand ses disciples lui demandèrent  comment il était parvenu à ce stade de  sagesse, il rit de bon coeur et expliqua :     -  A l'âge de 20 ans, je me fichais bien  de ce qu'on pouvait dire sur mon compte  et je ne faisais attention qu'à moi.     Passé l'âge de 20 ans j'ai commencé à  m'inquiéter sérieusement de ce que mes  voisins pensaient de moi.     Le jour suivant l'anniversaire de mes  50 ans, j'ai soudain compris que ni mes
  voisins ni personne dans mon entourage
  ne s'était jamais préoccupé de mon sort.
  
 

____________________________  

 

Savoir mener sa vie à sa guise en portant toutefois attention à son environnement,
s'y investir et s'y casser les dents !!!

J'ai essayé d'aimer tout le monde avec mes rêves, ceux qu'on engrange à l'adolescence,
ceux qu'on découvre plus tard en pleurant de joie...ou de peine parce qu'on ne peut plaire à tout le monde !

Certains ne découvrent jamais ce trésor enfoui en eux par la bêtise,


cette sorcière qui gâche l'humain autour de nous et nous gagne parfois si nous n'y prenons garde !

*

Avec GABIN, je sais que je ne sais rien...

Avec Jacques BREL, j'apprends les petits riens
qui éclairent mon quotidien !!!

Pierfetz

 


Jacques Brel, Interview
envoyé par carnut

EN CLIQUANT SUR CE TEXTE, VOUS AVEZ LA VIDEO EN REALPLAYER

 

*****

"Quand j'étais bébé,
maman et grand-mère savaient pour moi.
Plus tard c'est papa qui savait
pour maman et pour moi,
pas pour grand-mère
qui ne se laissait pas faire !
en grandissant un peu, j'ai découvert
que la maîtresse savait pour papa, maman
et donc pour moi.
Avec les ans, j'ai voulu savoir à mon tour.
Ca ne marchait pas toujours,
il y avait de la concurrence.
Beaucoup prétendaient savoir.
Aujourd'hui, je sais que beaucoup savent peu,
que certains savent pour eux.
J'apprends difficilement à savoir pour moi...
avec le moins de certitudes possibles."

Apocryphe du XXème siècle.

 

***

 

J'ai tout appris dans cette vie,
Et m'aperçois que ne sais rien.
Heureusement la poésie
Reste pour moi un grand soutien.
... J'étais si bien chez toi,
Sans souci des dérives.
Devenu enfin moi,
J'ai dû changer de rives.

Pierfetz


Extrait de EMBRYON


***

 

Savoir mener sa vie à sa guise en portant toutefois attention à son environnement,s'y investir et s'y casser les dents !!!

J'ai essayé d'aimer tout le monde avec mes rêves, ceux qu'on engrange à l'adolescence, ceux qu'on découvre plus tard en pleurant de joie...ou de peine parce qu'on ne peut plaire à tout le monde !

Certains ne découvrent jamais ce trésor enfoui en eux par la bêtise,cette sorcière qui gâche l'humain autour de nous et nous gagne parfois si nous n'y prenons garde !

*

Avec GABIN, je sais que je ne sais rien!!!

Avec Jacques BREL, je découvre les petits riens
qui éclairent mon quotidien !!!

Avec Patrick SEBASTIEN
et un univers intime inattendu !!!
Celui d'une âme qui se survit en lui...

*

L'AMOUR EN HERITAGE

Quand la matière a disparu,
Notre Ame peut se libérer,
Et tous nos apports reparus,
L'Amour peut se perpétuer.
Le Beau, le Bon, le Bien, le Laid,
La vie en assure le relais !

Pierfetz ©

 

UNE VIDEO DE FRANCE 2: " THE OU CAFE"
avec Patrick Sébastien ... ( CLIC sur titre )

Petite précision: Cette vidéo dure 40 minutes...! Soyez patients...pour y puiser chaleur et vérités.
Sans pour cela être fan de Patrick, vous découvrirez son univers, caché sous l'image médiatique connue !
Si vous ne pouvez vous libérer et siroter en décontracté une petite boisson: Thé ou Café,
inutile de mettre en route cette vidéo pourtant intéressante pour votre "Carpe Diem"

 

SUITE - MENU-PHILO - MENU GENERAL
 

 

  -->