LAO-TSEU
( Tao Tö King- le livre de la voie et de la vertu )

Lao-Tseu (VIe siècle avant JC)

Lien vers ces écrits en bas de page!!!

 

 

«O grand carré qui n’a pas d’angles,

«Grand vase jamais achevé,

«Grande voix qui ne forme pas de paroles,

«Grande apparence sans formes!»

 

Ce quatrain attribué à Lao-Tseu définit le taoïsme philosophique, du mot Tao qui signifie voie en mandarin (chinois du nord). Cette doctrine se fonde sur un ouvrage réputé, le «Livre de la voie et de la vertu». Elle est largement diffusée dans l'aire de civilisation chinoise.

Lao-Tseu (ou Grand Maître), dont l'existence demeure incertaine, aurait été contemporain de Bouddha et Confucius.

Le temps des Prophètes

http://www.herodote.net/

***

" Quand le ciel veut sauver un homme, il lui donne l'affection pour le protéger. "
Lao-Tseu

*

  "Celui qui parle au nom de la vertu ne la possède certainement pas".

Lao tseu.

***

***

Traite le difficile lorsqu'il est facile,

Traite le grand lorsqu'il est petit.

Tout ce qui est difficile provient du facile,

Toutes les grandes choses du monde, proviennent des petites choses.

Un voyage de mille kilomètres commence par un simple pas.

Lao-Tseu

 

Le véritable homme de bien

agit

sans avoir de raisons de le faire.

l'homme de justice

agit

car il a des raisons de le faire.

L'homme qui se conforme aux rites

agit

et veut les imposer par la force.  

Ainsi,

si l'on oublie le Tao,

il reste la vertu.

Si l'on se détourne de la vertu,

il reste la bonté.

Lorsque la bonté est perdue,

il reste la justice.

TAO TÔ KING ( LAO-TSEU)

***

L'homme supérieur cherche ce qui est juste,
l'homme inférieur, ce qui est profitable.
Confucius ( - 479 )

 

Le ciel dure, la terre persiste

Qu’est-ce donc qui les fait persister et durer ?

Ils ne vivent point pour eux-mêmes

Voilà ce qui les fait durer et persister.

LAO STEU

 

 
Photo Pierrot des Vosges
(à côté de chez lui! )

Dans ce monde,

rien de plus inconsistant et plus faible que l'eau

Et pourtant

l'eau attaque et emporte ce qui est dur et puissant.

Dans la lutte éternelle

entre l'eau et le roc,

c'est toujours l'eau qui emporte la victoire.

Rien ne lui résiste et rien ne peut la vaincre.

Car la faiblesse a raison de la force,

et la souplesse s'impose à la dureté.

 

LAO-TSEU ( Tao Tö King- le livre de la voie et de la vertu )

***

Connaître les autres, c'est sagesse.
Se connaître soi-même, c'est sagesse supérieure.
Imposer sa volonté aux autres, c'est force.
Se l'imposer à soi-même, c'est force supérieure.
Lao-tseu, vers 570-490

***

Le Tai Ji, représentation de l'équilibre des principes Yin et Yang issus du Tao, est d'une portée symbolique souvent insoupçonnée.

Au premier abord, il nous évoque une dualité : lumière/obscurité ; masculin/féminin ; grand/petit ; en mouvement/immobile ; etc. , quasiment à l'infini et même : bien/mal et vie/mort...

 

Mais c'est une erreur que de considérer le Tai Ji comme une dualité. Yin et Yang sont indissociables, complémentaires, interpénétrés, se générant l'un-l'autre. Le Yin ne peut exister sans le Yang et inversement. Une chose ne peut pas être totalement Yin ou totalement Yang. Elle aura plus ou moins de Yin et de Yang. Même le Yang n'est pas totalement Yang puisqu'au sein du Yang il y a du Yin (et vice versa).

 

Notion importante : toutes les "choses" de l'univers sont à la fois Yin et Yang, avec plus ou moins de l'un et de l'autre. L'équilibre de l'univers c'est l'équilibre du Yin et du Yang. Equilibre = harmonie. Ce qui implique que de vivre en harmonie signifie également équilibrer pour soi les principes Yin et Yang : activité/sommeil ; masculin/féminin ; forces/faiblesses ; etc.

 

Et en termes de : positif/négatif ; souffrance/bonheur ; bien/mal

C'est à priori la même chose, il faut un juste équilibre.

Donc le bonheur absolu ne peut pas exister

Exact, comme le bien absolu ne peut pas exister.

 

Du Yin nait le Yang et du Yang nait le Yin. Autrement dit : un exces de Yin fait apparaître du Yang (et l'inverse). Par déduction : du mal naît le bien et du bien naît le mal. Un excès de mal engendre le bien et l'inverse est vrai : un excès de bien engendre le mal . Même si les notions de bien et de mal sont subjectives, cela implique qu'à trop vouloir aller dans un sens (à vouloir faire le bien par exemple) on provoque (directement ou indirectement) l'effet contraire.

 

A méditer pour concevoir l'univers selon la philosophie taoïste :

- le monde est un équilibre des principes opposés (symbolisés par Yin et Yang) qui se transforment continuellement l'un en l'autre

- chaque chose, événement, aspect, être vivant, action, etc. est utile et est équilibré par son opposé, qui est également utile à l'équilibre du monde

- j'accepte et je respecte cet équilibre Yin / Yang ; j'accepte et je respecte qu'un excès de Yang engendre du Yin et qu'un excès de Yin engendre du Yang ; j'accepte et je respecte que le Yin fait place au Yang qui fera place au Yin et ainsi de suite...

- tel est l'univers, j'en fait partie.

J.F.
Je cautionne ce texte de mon frère disparu en 2006

****

TAO TÖ KING
LE LIVRE DE LA VOIE ET DE LA VERTU
par
LAO TSEU

Nouvelle traduction de Conradin Von Lauer

Cliquer sur image et titre pour avoir ce livre!

***

MAINS ET MUDRAS

 


 

SUITE - Retour Menu PHILOSOPHIE - SPIRITUALITE - Menu Général