Graphisme: Bernadette Régnier

 

 Il n'y a point de génie
sans grain de folie.
Aristote

FOLIE - PASSION - REVE - EVASION

 

Suivant la définition des stoïciens,

la sagesse consiste à prendre

la raison pour guide ;

La folie, au contraire, à obéir à ses passions;

mais pour que la vie des hommes

ne soit pas tout à fait triste,

Jupiter leur a donné

bien plus de passions que de raison.

( Erasme) 

 ****

Il faut retenir son cœur, car si on le laissait aller,

combien vite, alors, on perdrait la tête !

Nietzsche

Il y a toujours un peu de folie dans l'amour.

Mais il y a toujours aussi un peu de raison dans la folie.

Nietzsche

 

******

 

ELOGE DE LA FOLIE

" La sagesse consiste à prendre la raison pour guide ;
la folie, au contraire, à obéir à ses passions ;
mais pour que la vie des hommes ne soit pas tout à fait triste,
Jupiter leur a donné bien plus de passions que de raison "

Erasme


AFT
2001

 

Passant qui me voit…

Un peu marteau… piqué… sonné… déboussolé… timbré…

avec une araignée dans la tête… amoureux à la folie…

ris de toi et de moi… et viens te joindre à nous tous…

car, plus on est de fous, plus on rit !!!

 

Anne

***

«Plus on est fou, plus on est heureux.» [Erasme]

Erasme, en latin Desiderius Erasmus Roterodamus (Rotterdam vers 1469-Bâle 1536), humaniste hollandais d'expression latine. Esprit indépendant et satirique (Eloge de la folie, Colloques), il chercha à définir un humanisme chrétien (Institution du prince chrétien, 1515), à la lumière de ses travaux critiques sur le Nouveau Testament, en préconisant l'entente entre catholiques et réformés.

***

 

L'Amour et la Folie

 

Tout est mystère dans l'Amour,

Ses flèches, son Carquois, son Flambeau, son Enfance.

Ce n'est pas l'ouvrage d'un jour

Que d'épuiser cette Science.

Je ne prétends donc point tout expliquer ici.

Mon but est seulement de dire, à ma manière,

Comment l'Aveugle que voici

(C'est un Dieu), comment, dis-je, il perdit la lumière ;

Quelle suite eut ce mal, qui peut-être est un bien ;

J'en fais juge un Amant, et ne décide rien.

La Folie et l'Amour jouaient un jour ensemble.

Celui-ci n'était pas encor privé des yeux.

Une dispute vint : l'Amour veut qu'on assemble

Là-dessus le Conseil des Dieux.

L'autre n'eut pas la patience ;

Elle lui donne un coup si furieux,

Qu'il en perd la clarté des Cieux.

Vénus en demande vengeance.

Femme et mère, il suffit pour juger de ses cris :

Les Dieux en furent étourdis,

Et Jupiter, et Némésis,

Et les Juges d'Enfer, enfin toute la bande.

Elle représenta l'énormité du cas.

Son fils, sans un bâton, ne pouvait faire un pas :

Nulle peine n'était pour ce crime assez grande.

Le dommage devait être aussi réparé.

Quand on eut bien considéré

L'intérêt du Public, celui de la Partie,

Le résultat enfin de la suprême Cour

Fut de condamner la Folie

A servir de guide à l'Amour.

 

Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

 

 

 

 

"... Le seul fait de rêver est déjà très important.

Je vous souhaite des rêves a n'en plus finir

et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer

et d'oublier ce qu'il faut oublier.

Je vous souhaite des silences.

Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil

et des rires d'enfants.

Je vous souhaite de résister à l'enlisement,

à l'indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d'être vous."

Jacques Brel

***

Votre ami Pierre conclut cette page folle par une pirouette de Pierrot !!!

Le cancre

 

Il dit non avec la tête

mais il dit oui avec le coeur

il dit oui à ceux qu'il aime

il dit non au professeur

Il est debout

On le questionne

et tous les problèmes sont posés

soudain le fou rire le prend

et il efface tout

les chiffres et les mots

les dates et les noms

les phrases et les pièges

et malgré les menaces du maître

sous les huées des enfants prodiges

avec des craies de toutes les couleurs

sur le tableau noir du malheur

Il dessine le visage du bonheur

 

Prévert Jacques

 

 

"Je ne suis rien. Je ne serai jamais rien. Je ne peux rien vouloir être. 

A part ça, je porte en moi tous les rêves du monde."

 

Fernando Pessoa

***

Rien de moi....tout des autres, je le ressens comme un santon de Provence " Le Ravi" !

***

Invitation de la Folie

 

 

La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.
Tous les invités y allèrent. Après le café la Folie proposa:
" On joue à cache-cache ? "
" Cache-cache ? C'est quoi, ça ? " - demanda la Curiosité.
" Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez.
Quand j'ai fini de compter je cherche,
et le premier que je trouve sera le prochain à compter. "

Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

 1, 2, 3,... - la Folie commença à compter.
L'
Empressement se cacha le premier, n'importe où.
La
Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.
La
Joie courut au milieu du jardin.
La
Tristesse commença à pleurer,
car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
L'
Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.

La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.
Le
Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

" CENT ! " cria la Folie.

"Je vais commencer à chercher... "

La première à être trouvée fut la Curiosité,
car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette
pour voir qui serait le premier découvert.
En regardant sur le côté, la Folie vit le
Doute au-dessus d'une clôture
ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.
Et ainsi de suite, elle découvrit la
Joie, la Tristesse, la Timidité...

 Quand ils furent tous réunis, la Curiosité demanda:
Où est l'
Amour ?

Personne ne l'avait vu.
La Folie commença à le chercher.
Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.
Mais elle ne trouvait pas l'
Amour.

Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois
et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri.

C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil.

La Folie ne savait pas quoi faire.

Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon
et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.

L'Amour accepta les excuses.

 Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours.

 Auteur inconnu...

*****

Voici un extrait d'une lettre envoyée par Kafka à Oskar Pollack... sur la sagesse justement ! envoyé par Régine Foucault

http://perso.wanadoo.fr/mondalire/FAtext20.htm

 

Un sage, dont la sagesse était cachée à ses propres yeux, rencontra un fou et s'entretint un moment avec lui de choses apparemment très lointaines. La conversation finie, comme le fou veut rentrer chez lui -- il vivait dans un pigeonnier --, l'autre lui saute au cou, l'embrasse et lui crie : merci, merci, merci. Pourquoi ?
La folie du fou avait été si grande qu'elle avait montré au sage sa sagesse...

Tout est toujours bien compliqué finalement de la sagesse ou de la folie...

 

C'est parce qu'on pense, qu'il y a des problèmes. Un jour, à force de penser, tu te trouveras devant un problème, ta grosse tête te présentera une solution et tu te flanqueras dans une histoire impossible - qu'il aurait été beaucoup plus simple d'ignorer, comme le font la plupart des imbéciles qui, eux, vivent vieux.
Jean Anouilh

 

SUITE - Retour au Menu PHILOSOPHIE - - - Menu GENERAL