Avoir le bonheur d'être capable de m'émerveiller,
peu importe mon âge. P.F.

« nec plus nec minus »
(ni plus ni moins),

c’est-à-dire la recherche du juste milieu en évitant les extrêmes. Cette devise était celle de François de Sales.
J'ai toujours affirmé très haut mon hostilité aux extrêmes conservateurs, sectaires traditionnanlistes et hostiles aux changements, aux réformes.
Je ne puis m'entendre davantage avec les réformateurs partisants d'un changement radical. Ces novateurs deviennent sectaires à leur tour...
« François de Sales n’était champion d’aucune vertu en particulier mais homme d’équilibre entre toutes... »
Je suis un petit mystique à l'affut d'un autre voyage, plus ouvert sur l'Âme du monde tout en gardant bien les pieds sur terre.

VIDEO D'ACCUEIL
(CLIC SUR CE TITRE)

 

 Qui suis-je ?
Pierfetz est le nom d'écriture de Pierre Fetzer ( Romans, Poèsies, Essais divers ).

Je suis membre de l'Union des Ecrivains Vosgiens et de l'Est de la Françe. Habitant à Saint-Dié-des-Vosges, en Lorraine,
Ma vie est entourée de montagnes, dans le Massif Vosgien qui est une merveille de la nature!
Auteur de différents Essais, j'ai créé "ARCIEL88, le "Site d'un Pierrot rêveur, poète et philosophe, implanté dans le réel.
L'édition d'un recueil "La Clef des Songes", prix d'honneur du Recueil de Lorraine 2013,
restera une modeste trace de mon passage...
Le D.V.D de sauvegarde, non commercialisé, restera un testament réservé à mes proches.
Sans méconnaître le quotidien parfois difficile de tous les amis qui m'ont rendu visite,
j'ai toujours donné la priorité au Beau, au Bon, au Bien que j'ai rencontrés.
Le rêve du poète est d'apporter quelques instants de bonheur à tous ceux et celles qui accrochent à cette forme de message.
Merci pour l'empathie qui conforte ce désir d'aménager une maison du rêve dans l'environnement négatif de nos contemporains.
Toi qui crois à l'amitié, l'amour, le partage, la tolérance, la compassion et le respect de l'autre ...
Viens avec moi. Ton combat est le mien, même si nos idéaux sont différents dans leur vécu "

"A toi qui me lis avec intérêt...un petit salut cordial et poétique!

" A toi qui passes ... un petit salut amical !
Pierre


***

Pour moi, la Poésie n'a pas été un labeur,
mais une agréable découverte

De la poésie, Aimé Césaire disait : «Elle est cette démarche qui, par le mot, l'image, le mythe, l'amour et l'humour, m'installe au cœur vivant de moi-même et du monde.

***
Le poète est cet être très vieux et très neuf, très complexe et très simple, qui, aux confins vécus du rêve et du réel, du jour et de la nuit, entre absence et présence, cherche et reçoit dans le déclenchement soudain des cataclysmes intérieurs le mot de passe de la connivence et de la puissance.»
Texte récité par mon amie Ode, poète et plasticienne au Québec, lauréate du prix international 2010, membre de la "Société des Poètes Français à Paris.
Elle termine ainsi, en quatrième page de couverture , la présentation de mon recueil "La Clef des Songes"

( Clic sur l'image Pierrot ci-dessous)

Clic sur l'image Pierrot

Moi, J'ai un jardin rempli de fleurs,
un monde d'amour tout en couleurs
Que je garde dans mon coeur,
Que je garde dans mon coeur.


Chanson d'Anne Franck

Mon jardin garde toujours des allées ou des sentiers qui se perdent dans les broussailles et les mousses. C'est ce qui donne à nos rencontres le plaisir de la découverte et des émerveillements successifs qui jalonnent mon chemin de vie. Qu'importe si la déception suit parfois l'émerveillement !
Même si nos amours ne sont pas sans peine, la déception même doit sa vie au merveilleux !
Il restera toujours dans le " Grand Secret" de mon coeur. Ma petite pensée sauvage est une fleur fugitive.
Elle est comme "l'eau vive".<<Courez,courez, vite si vous le pouvez..Jamais, jamais, vous ne la rattraperez>> a chanté Guy Beart..
 

 ***

Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable.
J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité,
de quelque chose qui soit dément peut-être,
mais qui ne soit pas de ce monde.

Albert Camus

***

 L'imagination est plus importante que la connaissance. (A.Einstein)

«L'imaginaire a la valeur du réel dès qu'il est conçu selon le modèle de l'existant.»
(Raymond Devos)

 


Visez la lune, si vous ne l'atteignez pas,
vous serez quand même en route vers une étoile.
*
Le sage montre la lune du doigt,
et l'imbécile regarde le doigt !!!

***

Clown libre, Pierrot, sur son nuage, reprend ses forces à la lumière du soleil qui brille toujours là-haut. Dès qu'il redescend, il revêt son habit d'Arlequin pour se confondre dans une foule multicolore qui occupe l'espace vital d'un univers parfois vraiment concentrationnaire !
je vous parlerai du Petit-Prince et de l'Enfant-roi, envoyé divin... je n'ai pas renoncé à le suivre pour garder une certaine harmonie de mon être intérieur, dans notre monde parfois excessif qui nous étouffe par son pragmatisme sans humanité!
"Il y a toujours , dans mon esprit, quelquechose qui me ramène du rêve à la réalité... Mais, au plus profond de mon coeur, une Voix harmonieuse et divine me permet souvent de rejoindre la claire lumière des sommets, tous blancs comme un Pierrot". 

 * En contrebas, les citadins s'affairent ! Nos rêveries paraissent insipides et sans intêret sonnant. Certains ne s'étonnent plus du gris sale de la mer de glace et des façades bétonnées ou noircies par la fumée du progrès ! Beaucoup apprécient encore les alpages et les jardins secrets! "

 *

"Garde-moi, Seigneur, d'être de ces gens qui ont tout vu et tout entendu, mais qui ont perdu, avec l'étonnement, la faculté de s'émerveiller ! " 

*******

 

 

SUIS DIVERS
( Acrostiche - Dix vers )

Seulement une bulle, lancée dans le brouillard,
Un essai réussi, un autre point manqué,
Ineffable divin, grain de sable clochard,
S
uis un désert de lune au soleil éclairé.

D'hiver je peux passer, du printemps à l'été,
Insouciant des génies, qu'ils soient bons ou mauvais.
Vers la lumière du jour, mes nuits sont écourtées
En cauchemars perdus, en amours retrouvés.
Rien  ne pourra jamais m'empêcher de bien vivre.
Suis Arlequin du rêve et d'Amour je suis ivre !

  Pierrot des Vosges - (Pierfetz - 2005 )

Visitez mon site "ARCIEL88" s'il est encore en ligne ...

(Clic image ci-dessus)
L'Arc-en-Ciel nait du plan d'eau.
ARCIEL vient d'un jardin d'agrément, entouré de vieux murs couverts de mousses et de lierre. Un puits fournit l'eau aux fontaines et l'eau s'écoule vers un bassin peuplé de poissons exotiques. Nous pourrons ainsi nous rencontrer, à chaque saison et +souvent, dans ce jardin sauvage pour y confectionner ensemble un bouquet de pensées.


Le poète est toujours dément,
Mais il se libère de ce monde
Où souvent l'environnement
Brouille et fausse les ondes...
Musiques d'Amour sans frontières,
Chants d'oiseaux, Rires de Vie,
Floraisons de vie printanière,
Souvent proches de l'utopie...
Les Poètes offrent des bouquets
Dans nos prisons de l'habitude,
De grands Espaces de Liberté.
Et c'est pour eux le grand secret !
L’Espace-Liberté est une grâce de Solitude.
Mais il me fallait encore vivre longtemps pour en connaître les bienfaits!
Avant d’arriver à la Sérénité, j’ai connu les freins et les manques de cette liberté…


Pierfetz ©

On a confondu, dans ma jeunesse de pensionnaire interne:
EDUCATION ET DRESSAGE
Ce qui explique ma recherche incessante d'amour et de tendresse
avec des phases de révoltes!!!
 

*


LA GOMME


Hier, au temps de ma jeune école,
J'ai massacré tous mes cahiers,
De long en large, plein d'idées folles,
Je vidais tous mes encriers.
Chaque jour, mon maître d'école
Me posait la même question:
"As-tu bien apporté ta gomme"
Pour laisser la bonne solution.
Au bas de mes cahiers de notes,
Combien de fois ai-je gommé:
"Peut faire mieux pour avoir la cote".
Résultat: j'étais dégommé !
Gamin, je n'ai jamais compris
Pourquoi il fallait tant gommer
De l'école à la fin de vie
Faut-il toujours recommencer ?

Pierfetz ©

Eêveur à l’école et ensuite, j’ai joué, parfois, le Cancre de Prévert…

LE CANCRE

Il dit non avec la tête,
mais il dit oui avec le coeur.
Il dit oui à ceux qu'il aime,
il dit non au professeur.
Il est debout.
On le questionne
et tous les problèmes sont posés.
Soudain le fou rire le prend
et il efface tout,
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges.
Et malgré les menaces du maître,
sous les huées des enfants prodiges,
avec des craies de toutes les couleurs,
sur le tableau noir du malheur,
Il dessine le visage du bonheur.

Jacques Prévert

 

 

"Je ne suis rien. Je ne serai jamais rien. Je ne peux rien vouloir être.

 

 A part ça, je porte en moi tous les rêves du monde."

 Fernando Pessoa

*****

La Société nous en fait voir de toutes les couleurs
Guerre et conflit – Devoir et Labeur.
Il faut, dans la vie active, passer du Rêve à la Réalité…,
Pour devenir Arlequin, il m’a fallu être funambule !

*

JEUNES ANNEES !

Mon rêve peut bien s'alimenter
aux souvenirs du temps passé.
Tout petit, sur les coussins arrières d'une banquette,
j'aimais regarder la route qui s'enfuit avec ses arbres,
comme un tapis roulant jusqu'à l'horizon sans fin:
La VIE...
On dit qu'elle défile ainsi aux derniers instants,
avant le grand saut d'éternité...

**
Je me souviens des peurs d'enfance,
quand à la tombée de la nuit,
les petits chassent le sommeil
qui les engourdit, les saisit
en tombées pesantes dans le vide:
Un avant-goût de la vie qui s'éteint...

(Page Vide-apesanteur)

Pierfetz ©

Les jeunes années entretiennent ou empoisonnent souvent les vieilles.
C’est cette capacité d’émerveillement qui fait tout le charme et l’attrait que j’ai toujours éprouvé en compagnie des enfants dont je fais encore partie !
Notre société est coupable de vouloir mêler trop vite ces jeunes pousses au commerce des adultes pour une facile exploitation matérielle
dont le but se tourne vers la réussite du paraître.
Cette optique d’un faux renouveau risque de poser des problèmes un jour ou l’autre.
Le mal-être s’installe vite chez ces jeunes formatés pour le profit par la radicalisation !
De nouveautés en nouveautés, les propositions multiples et parfois débiles nous proposent un émerveillement à la carte.
L’insatisfaction attise le désir mais détruit le merveilleux qui fait rêver et vivre mieux dans un monde pollué par l’inédit, la rentabilité, l'exploitation , le paraître...
Le bonheur n’est-il pas le fruit d’un savant équilibre entre le rêve et la réalité.
« L’imagination est plus importante que le savoir » a dit A.Einstein.
Il ne faut pas culpabiliser la réalité transcendée par le rêve. On empêche l’humanité de grandir.
J’ai eu la chance de garder, contre vents et marées, une imagination qui m’a causé parfois bien des déboires et des rancoeurs insoupçonnés du passant.
J’ai accepté de souffrir d’une sensibilité, parfois excessive, qui m’a permis aussi l’émerveillement sur ma route de vie d'enfant.
C'est peut-être la raison qui m'a fait occulter les manques de tendresse et de délicatesse ressentis dans ma jeune enfance.
Une certaine protection familiale, dans une période guerrière difficile, mais une bonne étoile m’ont permis d’engranger en mémoire la dure réalité:
les abris souterrains, en cave protégée des attaques guerrières, dans des lits de fortune, serrés les uns contre les autres, mais le sommeil rempli de rêves affectifs !
L’école buissonnière par évacuation obligée, sous la menace de l’occupant guerrier, dans des coins de nature temporairement isolés, m’a protégé d’un monde hostile.
La nature m’a appris les beautés qui refleurissent, à chaque printemps, dans un monde animal et végétal, superbe et terrible, avec l'environnement guerrier des batailles.
En fin de guerre mondiale, j'allais découvrir la méditation et le sens sacré de la vie par une étude auréolée de spiritualité!

Près de dix années de pensionnat, isolé de ma famille, une éducation spartiate et monacale, imposée par un idéal intégriste et élitiste,
n'ont pas éradiqué en moi cette soif d'amour, de tendresse humaine et de joie de vivre.

Une voie, quasi-imposée, suivie de bonheurs tardifs, parfois "déchirés" n'a pas été vraiment reconnue dans toute son intensité.
Peu de personnes rencontrées ont vraiment soupconné cette tragédie interne de recherche d'amour, de tendresse, de délicatesse.
*
On ne peut vieillir indéfiniment « Petit Prince » sans se faire salement cogner sur la tête ».
Jean-Edern Hallier – « Evangile du fou »



Les plus belles escalades réussies ne sont pas sans risque. J’allais découvrir que tous nos rêves ne se concrétisent pas au mieux dans nos vies…
L'impératif quotidien de l'imprévu rattrape toujours la vie rêvée pour la mettre au pas, comme un défilé d’oies blanches dans la campagne !
(Envol, page 44)
Mes années d’adulte seraient un chemin de reconquête de la liberté d’un grand enfant devenu électron libre, non sans avoir joué, comme les autres
« La Comédie Humaine » !
En découvrant les méandres insoupçonnés de la vie, il m'a fallu entretenir cette récréation d’enfance, pour survivre dans un monde parfois désenchanté, brutal !
La découverte de l’univers naturel et spirituel m’ont apporté un émerveillement que j’ai gardé jusque dans les plus mauvais jours de ma vie,
m’empêchant tout désespoir: la déprime et le découragement par moments, pas la dépression.
Je ne cultive pas les regrets du passé, mais les joies dépassées!

....

Après un bain d'enfant sage et espiègle à la fois, à l'abri d'une communauté de paix, j’ai connu une guerre fratricide (service militaire obligatoire en Algérie)
J'ai vécu l’horreur et l’inhumain au quotidien sur le terrain. Année salutaire pour la suite de ma vie, pendant cette période exceptionnelle.
Polyvalent responsable, j’ai assuré de multiples activités dans l’intendance, la santé des corps et des âmes, et même écrivain public pour illétrés, dans mon régiment...
J'étais à la fois fourrier, infirmier, armurier, assurant l'intendance et les liaisons entre les fermes isolées dans le Djébel...
Mon passage dans les services de renseignements m'a ouvert les yeux sur des pratiques douteuses dans les enquêtes et les interrogatoires..
Une guerre n'est jamais propre ou sainte!!!
La communication irrationnelle entre les différentes classes et ethnies de ce « département », dit français, colonisé de façon inégale entre des citoyens à deux vitesses,
devait mener à une insurrection civile et militaire, sans issue pour un long temps après notre départ.
Eternelle poudrière de la Méditerranée, monothéiste par Foi, divisée, par Religion!

J'ai édité sur cette période un petit livret intitulé "ALLERGIE"( Ed.épuisée)..

Mon Entreprise d’Imprimerie-Edition a marqué mon existence et ma connaissance des grands et des plus modestes!
Le travail relationnel avec une clientèle très diversifiée et éclectique, m’a beaucoup plus appris sur le mode de vie de personnalités très différentes et inattendues.
Leur "être" est parfois loin de leur "paraître" tout comme les slogans publicitaires qui nous montrent le bon côté de leurs produits, toujours les meilleurs!
Catalogues, bulletins, journaux et reportages divers ont développé en moi une certaine connaissance de ce monde de revenus et de revenants de tous bords !!!
Tragédie ou comédie s’y mêlent parfois comme au théatre : La Comédie Humaine ! ( Ci-dessus=Acrylique d’Anne).
Une fresque de jets d’encres parfois conflictuels dans la jungle commerciale !!!
La Vie sans cesse recommencée… dans l’encre…d’imprimerie, un métier d’art et de communication…

***

Une Union bien «ciblée», mais consacrée, comme mes parents, à la réussite sociale, matérielle
et au bien-être des Enfants, Tout cela a occupé, avec bonheur, un bon moment de ma vie.
Nous avons sillonné, en famille, l’Europe entière avec un attelage de caravanes renouvelées!
Chaque année de vacances et de liberté sommeille, en albums, au fond des tiroirs à souvenirs!
Anne, mon épouse et grande amie, a largement participé à la bonne animation familiale et commerciale.
La randonnée à Cheval et mes animations touristiques régionales ont occupé mes loisirs.
J’ai mené un Engagement Humanitaire dans une société qui néglige ses vraies valeurs.
Le bénévolat des engagements associatifs m’a apporté une certaine ouverture au monde. Quel monde!
L’enrichissement personnel financier et spirituel, très recherché actuellement, a pris le pas
sur la vie en société. «Chacun pour soi» reste une solution transitoire en déséquilibre constant.
Tous ces moments de vie vécue intensément, à mi-parcours, bon an, mal an, ont forgé mon caractère.
Un trajet à mi-parcours qui nous accapare tous à une époque très agitée par les changements...
Nous perdons, peu à peu, faute de temps, le sens de la nature, de l’art et de la culture
qui peuvent nous faire terriblement défaut à la cinquantaine et plus encore par la suite, à la retraite.
Beaucoup l’ignoreront à vie… Ils ne se sont jamais "éveillés"à toutes ces valeurs qui ne se monayent pas. Dommage !
Pour ma part, j’avais décidé de mourir jeune le plus tard possible = toujours en projets!
La retraite professionnelle m'a permis de lire, d'écrire, d'éditer... de raconter des histoires aux enfants des médiathèques,
d'écouter concerts et conférences, de participer aux ateliers d'écriture.
et de terminer ma fin de parcours dans un petit paradis naturel !
L'action et la méditation ont vite suivi cet environnement spirituel.

J’ai mené un Engagement Humanitaire dans une Société qui néglige ces vraies valeurs. Le bénévolat dans les mouvements associatifs et sociaux m’a beaucoup apporté.
Une expérience enrichissante et spirituelle a marqué profondément ma vie à jamais. Les obstacles douloureux franchis ont permis les rebonds de ma vie intérieure
Tous ces méandres de vie vécue intensément, parfois en funambule sur corde raide, bon an, mal an, ont jalonné mon parcours sans le modifier dangereusement.
L’enrichissement personnel financier et spirituel, très recherché actuellement, n'ont pas oculté mon ouverture au monde
où « Chacun pour soi » reste une solution transitoire en déséquilibre.
Actuellement , beaucoup perdent, peu à peu, faute de temps, le sens du sacré, de l’art et de la culture.
Cette négligence peut faire terriblement défaut à la cinquantaine et plus encore par la suite. Beaucoup," non éveillés", l’ignoreront à vie… Dommage !

Quand le paraître décline avec le temps...tout s'en va dans un vide d'inculture favorisé par les seules occupations matérielles et financières.

J'ai revisité, à la retraite, mes connaissances universitaires dans le domaine de la Philosophie, de la Spiritualité, des Arts et de la Culture.
La retraite m'a apporté la Sérenité et une Vie Intérieure qui m'ont permis de supporter au mieux le déclin des ans en ce monde.
Il y a des moments où l'âme est à genoux et l'environnement agnostique, libertaire, libertain ne suffit pas à combler les vides.

J'aime le mot "RESILIENCE" qui permet les rebonds successifs malgré les moments difficiles.
Il n'est pas question de sceller des "boites de Pandore" avec le risque d'une ouverture fracassante même très tard parfois.

Mytère insondable qui nous pousse à abandonner les êtres que nous aimons en les effaçant de notre vie,comme s'ils n'avaient jamais existé!!!
Pour moi,le souvenir est toujours là, même s'il s'envole comme un nuage dans le bleu du ciel!

Pierfetz©

"Ne brûles pas ce que tu as adoré, une nouvelle forme d'idolâtrie se cache là.
Tes idoles ne furent pas responsables de ta folie.
Brûle ton adoration!

Gustave Thibon " l'Echelle de Jacob"

***

"Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, du bonheur, ou de l'immortalité,
de quelquechose chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde"
Albert Camus, philosophe et écrivain agnostique
( Page 122 de mon recueil " La Clef des Songes" )

***

Délaisser les médiocres.Garder sa liberté sans imposer ses idées
Eviter l'emprisonnement d'un amour morbide et possessif.
Retrouver l'équilibre d'un Pierrot-Arlequin funambule,
entre rêve et réalité, légèreté et pesanteur,
cueillir toujours, même dans les marais,
les plus beaux nénuphars...

Pierfetz ©

****


Croyant par intime conviction instinctive,
Je pratique dans mes recherches un scepticisme de méthode
et je cultive, ensemble, rêve et réalité dans mon jardin secret .
Ma prière est plus " Merci" que demande.
Pierfetz
©

****

Définition d'un chrétien?
Ce n'est pas quelqu'un de vertueux, d'instruit, de capable; c'est quelqu'un qui se sait habité et dynamisé.
Il respecte en lui un AUTRE, il vit en dialogue. Il donne gratuitement ce qu'il reçoit gratuitement.

Louis Evely
*

Prélude immaculé
D'une énergie vitale,
Visible au naturel,
Bien plus secrète en moi.
Cet AUTRE qui m'habite
Dynamise en secret
Mon sanctuaire d'hermite
Et c'est mon grand secret......

Pierfetz ©

Les prières ne sont pas faites pour demander, mais pour remercier.

Merci mon Dieu. Merci pour tout.

*

 "La Petite Espérance" est une intime conviction ...
qui pousse avec Force dans mon jardin secret...


*
L'ESPERANCE NE PEUT ETRE QUE POSITIVE ...
alors que tant de croyances nous apportent des interdits négatifs!!!

P.F.

"La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'espérance."

VIDEO DE LA PETITE ESPERANCE
(Dans la fenêtre, clic sur "Diaporama" puis "A partir du début")

***

 

Menu complet du DVD

RETOUR INTRODUCTION
 <