Tortueux automnal (A.F.T.)©

 

SERENITE D'AUTOMNE

 

Bel été est passé, l'automne tombe à nos pieds,
Tout habillé de feuilles couleurs "mélancolie".
L'écureuil casse noisettes, marmotte dans son terrier.
Les oiseaux disparaissent, me reste nostalgie.

 

Dans ce désert naissant, solitude m'envahit.
Les rayons lumineux ne me viennent plus du ciel.
Feuilles mortes se replient, arbres perdent leurs habits.
Mes rêves prennent le frais, ma carte devient vermeil !

 

Le temps n'est plus compté, mais il devient léger.
La vie devient miroir comme un étang glacé,
Mais la sagesse m'apporte plus de sérénité.
L'hiver parfois peut être début d'éternité.

 

Qu'importe la durée d'une vie ensablée
Dans la vile recherche d'un inutile avoir.
L'être ne se trouve pas dans la vie endiablée.
Amour et Paix sur terre comptent plus que la gloire.

Pierfetz©

***

Feuille d'automne ( Josy.)©

 

AUTOMNE HIVERNAL

Si la tombée des feuilles mortes
Nous cache les joies de l'automne,
Les tourbillons qui les transportent
Changent notre vie en métronome.

Une nuit invisible,
J'ai entendu un bruit,
Comme la mort, à peine audible,
Tout comme la tombée d'un fruit.

J'ai concassé la vieille coque,
Trouvé encore de quoi aimer.
Aimer la vie comme remorque,
Récoltes de printemps semés.

Dans de multiples coloris,
Douce lumière se faufile.
Les oiseaux chantent, mais sans cris.
Doucement l'hiver se profile.

Lâcher l'ancien de son emprise,
Fuir les boulevards de l'extérieur.
Apprendre à partir, lâcher-prise,
Se replier vers l'intérieur.

Furtive rémission de vie,
L'automne est un tremplin d'hiver,
La clôture d'une Olympie.
La buée envahit le verre....

Pierfetz© 2012

***

Quand on est vieux, on est lent.
Or la lenteur est une valeur qui permet de voir, d'entendre, avec attention.
On est disponible, alors que, dans cette société,
personne n'est disponible pour personne.
M.Levet ( femme de ministre)

***

Je veux mourir jeune le plus tard possible !
Pierfetz

****

Musique de Ernesto Contazar

<

SUITE ----MENU POESIES