Site miracle de Anne Geddes ©

 

"SACREE" VIE !

 

 

Mon corps est une enveloppe, un coffret à tiroirs,
Dossiers informatiques et bases de données...
L'âme qui s'y développe n'apparaît qu'en miroir,
Cachée, mais bien vivante... du monde inexplorée.

 

Dans ce bel univers de notre planète bleue,
Et où les savants tirent leur épingle du jeu,
J'ai bien souvent goûté, dans mon imaginaire,
Tous les philtres d'Amour, les perles du Diamantaire.

 

Tous les grands de ce monde adorent les miroirs...
Miroirs déformants, miroirs aux alouettes.
Je préfère les étoiles, brillances de mes nuits noires
Dans mes divines recherches de frêle marionnette!

 

Il m'arrive souvent, face au miroir sans tain,
De me sentir très près de ce miroir ardent:
Cette Force qui m'échappe et que ma vie retient,
On l'appelle l'Amour et c'est mon confident.

 

Il n'est pas au-delà des nuages et du ciel.
En cache au fond de moi, au jour de ma naissance,
Son visage se transforme en ostensoir vermeil
Inconnu, ignoré et sans reconnaissance.

 

J'ai voulu entrevoir cette source sacrée,
Remonter l'infini dont mon âme est partie.
Je n'ai pas découvert la vraie porte d'entrée,
Ma quête passionnée espère une survie.

 

Les visages de ceux qui passent le témoin
Du Verbe, des écrits inspirés aux humains,
Se sont parfois brûlés à sa chaude lumière
Et j'avance en aveugle aujourd'hui comme hier!

 

Et tous les scientifiques poursuivent leur recherche
D'un monde qui leur échappe et recule sans cesse.
Je ne fais autrement, mais Dieu me tend la perche.
L'amour au fond de moi me donne une caresse!

Pierfetz - ©

 

L'inutile est près du sacré - Platon

L'imaginaire est plus important que la connaissance
- A. Einstein

*

"L'intelligence, dans la nature, ce n'était qu'une pauvre petite lueur qui devait nous guider dans l'accomplissement des actes quotidiens. Nous lui avons donné, peu à peu, trop d'importance. Et nous sommes comme serait un homme qui porte une lampe dans un souterrain à la recherche d'un trésor. Soudain, la lampe fume, ou flamboie, ou ronfle, ou crépite. Alors, il s'arrête, il s'assied par terre, il fait monter ou descendre la mèche, il règle des éclairages. Et ce travail l'intéresse tant qu'il a oublié le trésor, qu'il finit par croire que le bonheur c'est de perfectionner une lampe et de faire danser des ombres sur un mur. Et il se contente de ces pauvres joies de lampiste, jusqu'au jour où il voit soudain que sa vie s'est passée à ce jeu puéril... Trop tard ! La mort déjà le tient à la gorge.

L'intelligence, c'est la lampe.

Le trésor, ce sont les joies de la vie."

Marcel Pagnol

*

La plupart des êtres sont assoupis et l'ignorent.
IIls sont nés endormis. Ils vivent dans leur sommeil et meurent sans même se rendre compte qu'ils ont passé leur vie endormis.
Ils ne saisissent jamais le charme et la beauté de cette ouverture que nous appelons l'existence.

Anthony de Mello

*

"L'homme a fait le tour de la terre.
Il a exploré, escaladé, plongé, creusé,
à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui!"

*

J'aime l'image de mon amie Anne Geddes.
Elle symbolise bien, pour moi, la vie qui arrive dans un sac bien tressé,
pendu à une corde qui peut se rompre à tout moment,
d'où la nécessité de profiter, au maximum, du temps présent,
sans hypothéquer sur l'avenir?!!!

  Une vie sacrée... une "sacrée" vie!
Elle part comme elle vient,
Arrête-toi quand elle caresse!

Pierfetz ©

La Vie... à se prendre la tête...mais Pierrot la lune est là!
Rouge et Noir
©

Et Pierrot ?" Il n'est jamais seul. L'Ineffable l'habite, la nature l'émerveille, l'humain, bon et mauvais, l'étonne de plaisir et aussi de souffrance... Mais dans sa tête et sur son piano, il joue encore l'air célèbre du Don Juan de Mozart: " Là ci darem la mano - reich mir die hand, mein leben ... Prends-moi dans tes bras, mon amour." Liszt et Chopin ont ainsi composé des variations sur ce thème.Celle-ci est de Chopin!
Ami(e), relis moi et écoute cette superbe variation (17 mn!!!) en t'occupant ailleurs si tu n'est pas amoureux de classique!... Merci !
P.F. e

 

VIE SABLEE - MENU POESIES DE PIERROT