Tortueux du vent
( Aft 11/2002)

Adieu !

Au-revoir!

A plus tard!

A cesser de vivre sa route,

On s'endort sur le bas-côté,

La toile devient une croûte,

Paysage, portrait craquelé.

 

Pourquoi penser devenir vieux ?

Un coeur amoureux n'a pas d'âge,

Laissons de côté les adieux,

La vie est un vagabondage !

 

Plus juste, plus sain est l'Au-revoir...

Pierrot aime dire: "A plus tard",

Car on ne sait vraiment jamais,

La providence ou le hasard

Se rencontrent parfois sur les quais!

 

Un vieil arbre peut vivre longtemps

S'il cache une petite espérance

Au coeur d'un éternel printemps,

Un embryon de transcendance !

Pierfetz (hiver 2002)

 ***

PENSEES DE PIERROT

 

Fragilité de nos amours,

La vie tient parfois à un fil,

La nuit empiéte sur le jour,

L'atmosphère devient volatil.

 

Parfois les rêves de Pierrot

Eclatent en chapelets de bulles.

Et les feuilles de l'arbre pérot

Tombent au pied et on les brûle.

 

Et pourtant le poète a dit

Que novembre avec sa grisaille

N'empêchera jamais la vie

De renaître sous les broussailles...

***

Le ciel s'assombrit en nuages,

Les mouettes rentrent et nous escortent,

La tempête maltraite nos ancrages

Et le vent mauvais nous emporte...

 

Parfois notre horizon s'enfuit,

Les éléments sont déchainés,

Le jour cède sa place à la nuit!

Notre espérance est enchainée.

 

Pierrot est là sur son rocher,

Quand les beaux jours nous abandonnent,

Toujours prêt à nous décrocher

La lune et les couchants d'automne !

Pierfetz

***

 

 Tortures du temps, difficiles à gérer!

CLIC ICI : Les Pensées de Pierrot de Novembre:

 

 En annexe: Ne me Quitte pas Chanté par Jacques Brel

 

SUITE - MENU POESIES