PENSEES DE PIERROT EN DECEMBRE

C'est la chevauchée de l'Avent...
Pierrot prend la route de Noël,
Malgré le froid, malgré le vent,
Les problèmes des fils d'Ismaël.

Pierrot sait que l'environnement
Aux êtres vivants semble hostile,
La nature est au goût du temps,
La Paix nous paraît bien morfils.

Si tous les hommes vivaient d'amour,
Couteaux rentrés et moins vautours...

P.F.

C'est le mois du jouet,
C'est le mois des cadeaux.
On entasse les paquets,
On sort les oripeaux.

Ciel absent sans étoile,
Lumières artificielles,
Chacun tisse sa toile
De joies bien matérielles.

Pierrot est médusé
Par cet acharnement.
Le rêve est écrasé
Par tout ce mouvement.
P.F.

Après la folie des cadeaux,
La perspective d'un bon repas,
La nature et son blanc manteau,
La neige crisse sous nos pas.

Le froid vif envahit nos peurs
Quand il tue parfois au dehors
Sans effacer nos p'tits bonheurs
Car souvent l'Amour est plus fort.

Pierrot se glisse dans la nuit
Scintillante de flocons d'étoiles,
Du regard une étoile il suit,
L'Avén'ment se cache sous un voile !

P.F.

C'est la semaine de Noël.
Pierrot guette par les fenêtres
Pour découvrir l'Emmanuel.
Actuellement où peut-il être?

Dans notre monde en gestation,
Les faux prophètes se multiplient,
Chacun y va de sa chanson,
Et bien malheureux qui s'y fient.

Les enfants-rois, ce sont les nôtres.
Encore petits ils font rêver.
Le jour où ils deviennent apôtres,
Ils cessent de nous émerveiller !

 

 

 

NOVEMBRE

MENU PENSEES

JANVIER