POESIE DE TOUJOURS

LAGrand Corps MaladeDet Abd al Malik

(Ne pas oublier de stopper la musique du premier pour écouter le seond !)

LA FLAMME DU POETE!!! 

 

 

TOUCHER L'INSTANT

On a trempé notre plume dans notre envie de changer de vision
De prendre une route parallèle, comme une furtive évasion
On a trempé notre plume et est-ce vraiment une hérésie
De se dire qu'on assume et qu'on écrit de la poésie
Il existe paraît-il, un instant dans l'écriture
Qui oublie la page blanche et efface les ratures
Un véritable état second, une espèce de transe
Qui apparaît mystérieusement et s'envole en silence
Que l'on rape ou que l'on slame, on recherche ce moment
Il allume une flamme qui nous éclaire brièvement
Cette flamme est la preuve, laisse moi t'en faire une démo
Qu'il est possible de combattre le mal par les mots
C'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Les moment rares et irréels que la quiétude inonde
Rouda, n'oublie jamais notre parole du bout du monde
On ressent comme une coupure dans la vie, comme un rêve
On oublie les coups durs de la vie, comme une trêve
C'est un phénomène puissant, je ne te parle pas d'inspiration
Mais d'un souffle plus profond comme une seconde respiration
On voit et on entend l'encre devenir vivante
On goûte et on sent la saveur d'une rime errante
On touche du doigt l'instant qui nous enveloppe de sa puissance
C'est sans cesse la renaissance de l'essence même de nos cinq sens
C'est le moment où on passe de l'autre côté des paysages
On sympathise avec le vent et on tutoie les nuages
Il fait jour en pleine nuit et il fait nuit en plein jour
Profite de cet instant, il ne durera pas toujours
C'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Le moment où le voile se lève et la magie s'élance
Là où j'ai croisé Souleymane au bout du sixième silence
Si on a pas atteint le Nirvana, on doit en être au seuil
Pourtant je suis simplement assis là devant ma feuille
Peut-être que cet instant n'existe que dans mon esprit
Et que je suis complètement mythomane lorsque j'écris
Mais laisse moi mon stylo, y'a pas moyen que je m'arrête
J'ai une envie d'écrire comme t'as une envie de cigarette
Et pour m'enlever ce désir je te demanderais de repasser
Car tant que je pourrais écrire je continuerai de penser
Que c'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Les moments que l'on redécouvre, que l'on connaît plus ou moins
Tu l'as déjà touché Jacky, Pierrot aussi, j'en suis témoin
On a trempé notre plume dans notre envie de changer de vision
De prendre une route parallèle, comme une furtive évasion
On a trempé notre plume et est-ce vraiment une hérésie
De se dire qu'on assume et qu'on écrit de la poésie. 

 

Texte sur le portail ABC de la Chanson francophone

*


Texte ( en partie ) Stopper ci-dessous.


*

 

***

MENTAL
(Lecture seule en partie...)


S'il y'a bien une idée qui rassemble, une pensée qu'est pas toute neuve.
*C'est que quel que soit ton parcours, tu rencontres de belles épreuves*
La vie c'est Mister Hype, pas seulement Docteur Jekyll.
*J'ai vu le film depuis longtemps, la vie n'est pas un long fleuve tranquille*
T'as qu'à voir les réactions d'un nouveau né à l'hopital.
*S'il chiale si fort c'est qu'il comprend que souvent la vie va lui faire mal*
Y'a des rires, y'a des pleurs, y'a des bas, y'a des hauts.
*Y'a des soleils et des orages et je te parle pas que de météo*
On vit dans un labyrinte et y'a des pièges à chaque virage.
*A nous de les esquiver et de pas calculer les mirages*
Mais le destin est un farceur, on peut tomber à chaque instant.
*Pour l'affronter, faut du coeur et un mental de résistant*
J'ai des cicatrices plein la peau et quelques unes dans mes souvenirs.
*Y'a des rescapés partout, j'suis qu'un exemple, ça va sans dire*
Ca doit se sentir, faut pas se mentir, la vie c'est aussi la guérison.
*Après la foudre, prends toi en main et redessine ton horizon*
Y'a des tempètes sans visage où on doit se battre contre le pire.
*Personne n'y échappe, Rouda c'est pas toi qui vas me contredire*
C'est l'ultime épreuve où tu affrontes la pire souffrance morale.
*Quand la peine rejoint l'impuissance pour la plus triste des chorales*
J'ai vu des drames à coeur ouvert, j'ai vu des gens qui s'accrochent.
*Ce qui est bien avec le drame, c'est que tu le partages avec tes potes*
Pour les miens il est peut-être l'heure de m'arrêter un court instant.
*Pour les remercier d'avoir du coeur et un mental de résistant*
La vie est aussi perverse, ce que tu désires elle l'a cacé.
*Elle te le donnera pas tout cuit, il va falloir aller le chercher*
Du coup ce qu'on a, on le mérite, au hasard on a rien piqué.
*Et si t'as pas compris, va voir mes potes il vont t'expliquer*
Jacky, tu m'as dit que l'assenceur social était bloqué.
*Toi t'es allé chez Otis et le réparateur tu l'as braqué*
Sans craqué, sans rémission, t'as affronté de vraie missions.
*Tu m'as montré qu'avoir du mental, c'est aussi avoir de l'ambition*
Y'a pas de chemin facile, Brahim t'as rien demandé à personne.
*T'as tout construit de tes mains et y'a que moi que tu impressionnes*
Toi Sami t'es notre moteur parce que tu sais depuis longtemps.
*Que pour que sa chémar il faut du coeur et un mental de résistant*
Je crois qu'on a tous une bonne étoile sauf que des fois elle est bien planquée.
*Certaines même plus que d'autres, il faut aller les débusquer*
Parfois ça prend du temps quand tu fais trois fois le tour du ciel.
*Mais si tu cherches c'est que tu avances, à mon avis c'est l'essentiel*
Je fais partie de ceux qui pensent qu'y'a pas de barrières infranchissable.
*Il faut y croire un peu, y'a bien des fleurs qui poussent dans le sable*
Et c'est quand tu te bats qu'il y'a de belles victoires que tu peux arracher.
*Comme se relever avec une moelle épinière en papier maché*
Je n'apprends rien à personne, tu es vivant tu sais ce que c'est.
*Vivre c'est accepter la douleur, les échecs et les décés*
Mais c'est aussi plein de bonheur, on va le trouver en insistant.
*Et pour ça, faut du coeur et un mental de résistant*

Texte sur le portail Rap2françe

****

*******

VOYAGE EN TRAIN

*

 

Avec Dailymotion  

 
Passer la vidéo en realPlayer  

*********

 

LE SITE DE GRAND CORPS MALADE

 

*

 

*****
pour bloguer ou acheter les CD ou DVD correspondants
aux extraits ci-dessus...

 

CONNAIS-TU AUSSI ???


ABD AL MALIK

Chanteur, Poète et Philosophe qui fait honneur à la France !!

et son Rapp : Cà c'est du lourd .

( Visionner plein écran!)

 

Pour obtenir cette vidéo en cas de défection sur YouTube,
CLIC sur ces deux lignes!

*****

 

FORCE AVEC TOI

 

Merci d'être passé(e) chez moi.
Cette FORCE est aussi en toi.
Laisse tomber tous tes vieux démons
Et retrouve tes jeunes chansons.
Quelque part, au-delà des monts,
T'attend un nouvel échanson,
Ange de Lumière et d'Amour.
Il te souhaite le Bon Jour.
Celui où le poète écrit
Pour fixer l'espace d'un temps
Tout ce qui lui vient à l'esprit
Et garder longtemps ce présent !

 

Pierfetz

 

*******

 

Les poètes ouvrent, dans nos prisons,
des Espaces - Liberté.
Pierfetz -©

*

Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité,
de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.

Albert Camus

 

***

Pierrot des Vosges t'attend sur la page spéciale

"Espace Liberté"

de son site ARCIEL88

http://arciel88.fr/bibpoesiespierrot/V-2Espaceliberte.htm

*

ARCIEL88 n'a aucune vocation commerciale. Les textes présentés ici sont donc réservés à votre usage personnel ...
Si un auteur ou une société accréditée désire s'opposer à la publication de ces textes, ceux-ci seront (hélas) aussitôt retirés de ce site.

 

MENU POESIE DE TOUJOURS - MENU GENERAL