Y'a pas de couleur...

 

Message d'amour même en temps de guerre:

Alors que certains attisent les passions,

Moi j'rappe pour les Noirs, les Arabes et les Blancs.

Saches que je suis pas de ceux qu'effraie la différence.

Ta couleur de peau pour moi ne fait aucune différence.

Y a pas de couleur pour aimer, pas de couleur pour souffrir,

Pas une couleur qui t'empêche de mourir,

Pas une couleur pour s'aimer, pas une couleur pour sourire,

Pas une couleur pour pleurer (tu le sais).

Dans nos différences, nous sommes liés,

Nos apparences ne sont pas toujours le reflet

de ce que contiennent nos coeurs et c'est ce qui importe.

Y a pas de couleur pour que la mort t'emporte,

Y a pas de couleur pour tricher, pas d'couleur pour tromper,

Pas de couleur pour blesser ou tuer,

Pas une couleur qui t'immunise contre la douleur,

Pas une couleur qui te rende supérieur (sache-le!).

*

Ma soeur y a pas d'couleur pour pleurer,

Tu vois mon frere, y a pas d'couleur pour aimer,

Pas d'couleur pour souffrir,

Pas d'couleur pour sourire,

Y a pas d'couleur pour pleurer.

*

Y a pas de couleur pour être stupide, ignorant, raciste et borné.

Pas une couleur attitrée à l'absurdité,

Pas une couleur qui prouve ton intelligence,

Pas une couleur qui témoigne de ta tolérance,

Pas une couleur qui t'empêche de te sentir seul,

Foudroyé, rescapé d'un amour manqué,

Pas une couleur qui t'abrite de la pauvreté,

Pas une couleur qui garantisse ton honnêteté,

Pas une couleur qui te protège de l'erreur, frère,

Pas une couleur qui te protège de la peur, soeur,

Pas une couleur qui t'innocente de toute injustice,

Aucune couleur ne garantit ta réussite.

J'connais les méfaits du racisme et ce qu'ils provoquent,

Quand l'exclusion devient rage, arrive le choc.

Même en temps de guerre alors que la paix agonise,

J'réanime l'amour dont l'absence m'épuise.

*

Y a pas d'couleur pour pleurer,

Pas d'couleur pour aimer.

Message d'amour, même en temps de guerre.

*

Y a pas d'couleur pour pleurer,

J'dis qu'il n'y a pas d'couleur pour aimer.

Message d'amour même en temps de guerre.

Moi j'rappe pour les Noirs, les Arabes et les Blancs,

J'suis pas là pour leur dire ce qu'ils veulent entendre.

 

Kery James

 

 

*

  la vie

 

La vie est pareille partout,

sur la terres des infames et des maudits ,

dans les palais des riches et des érudits.

On fait partout des enfants de la même manière

et partout la haine et l'amour se partagent la terre.

Le sexe des uns ressemble au sexe des autres

et la même bouche, crie et dévore.

*

J'ai deux mains comme tous les autres,

et un coeur qui comme tous navigue et explore.

Je n'ai plus de honte,

et mes désirs, même ceux que je raconte,

sont de ceux que l'on vend sur la place publique.

A quoi sert d'être aussi pudique?

Je suis du même pain de la même chair que vous tous,

de la même terre du même feu , du même sang

et à quoi sert de me cacher ?

Vous n'avez qu'à regarder autour ,

c'est moi que vous verrez :

un homme sans faux semblant

si près de vous

si semblable à tous

qu'il m'est impossible de m'exclure ou de m'extraire

même pour vous plaire.....

*

 

Acceptez alors que je sois commun,

sans fard ni atours ni embruns ,

fait pour l'amour,

et ne désirant qu'elle toujours,

un homme fait pour aimer,

se reconnaître , partager

l'essence de ce que nous sommes,

ce qui jamais n'en fera la somme,

car lorsqu'elle s'éprend de nous,

c'est le savoir, la culture qui en essuie le remous.....

*

 

Je vous le dit belle dame:

Je vous ressemble à s'y méprendre

mais hélas je suis l'infäme ,

cet autre aspect de vous que l'on cache comme le tendre......

que l'on chuchotte au milieu du silence dans les bras de l'amant ,

révélant amère ses plus intimes sentiments.......

Que voulez-vous madame,

je suis fait de ces bois que l'on brûle sur la grève,

qui, avant qu'ont les jette dans la flamme,

ont été arbrisseaux arbres et forêt.

 

Et que le cycle s'achève.

Et que les homme se reconnaissent  

frères et amis à jamais..

 

 

Yves Drolet©
( Canada )

La nature fait les hommes semblables,
la vie les rend différents!
Confucius 

***

Je suis l'homme,
Je suis l'enfant,
Je suis la femme noire,
Je suis la femme jaune,
L'homme noir,
L'homme jaune,
L'homme blanc.

Je suis l'oiseau
et le poisson
et la tortue
et le cheval qui court.
Je suis l'herbe
et l'arbre.
Je suis la mer
et la montagne.

Si je fais du mal
à une partie de moi,
à l'enfant qui est en moi,
à la femme qui est en moi,
de n'importe quel pays,
de n'importe quelle couleur,
je me fais du mal à moi-même.
Aussi ai-je souvent mal
à toutes ces parties de moi,
mutilées, torturées, affamées,
en quelque lieu du monde.

Le jour approche où
je serai entier et entière,
où j'aurai assumé
ma féminitude,
ma mâlitude,
ma négritude,
ma jaunitude.

Jules Beaucarne
 

Retour  Menu  Suite