En compagnie d'un ami, PAOLO COEHLO
et son site...

 

 

Peut-être l’Amour nous fait-il vieillir avant l’heure
et redevenir jeunes quand la jeunesse s’en est allée.

***

Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau.
Paulo Coelho

Quand nous avons de grands trésors sous les yeux, nous ne nous en apercevons jamais.
Et sais-tu pourquoi ?
Parce que les hommes ne croient pas aux trésors.

Paulo Coelho

***

Extraits de

La rivière Piedra - Paulo Coelho

Nous ne comprenons vraiment le miracle de la Vie
que lorsque nous laissons arriver l’inattendu
...

**

Chaque jour, Dieu nous donne, avec le soleil, un moment
où il est possible de changer tout ce qui nous rend malheureux.

**

Chaque jour, nous feignons de ne pas nous rendre compte que ce moment existe,
nous faisons semblant de croire qu’aujourd’hui est semblable à demain.

**

Mais l’être qui fait attention au jour qu’il est en train de vivre découvre l’instant magique.
Celui-ci peut être caché dans la minute où, le matin, nous mettons la clé dans la serrure,
dans l’intervalle de silence qui suit le repas, dans les mille et une chose
qui nous paraissent toutes semblables.

**

Mais cet instant existe,
un instant ou toute la force des étoiles passe par nous
et nous permet d’accomplir des miracles.

La Rivière Piedra - Paulo Coelho

***

Ce qui existe, ce sont les échecs. Personne n'y échappe. Aussi vaut-il mieux perdre quelques combats en luttant pour ses rêves que d'être battu sans seulement savoir pour quoi on lutte...

Paulo Coelho

"L'homme ne pourra jamais cesser de rêver. Le rêve est une nourriture de l'âme comme les aliments sont la nourriture du corps. Très souvent au cours de notre vie nous voyons nos rêves déçus et nos désirs frustrés, mais il faut continuer à rêver sinon notre âme meurt... La seule manière de sauver nos rêves est d'être généreux envers nous-mêmes".

  Extrait du livre de P. Coelho" "Le Pèlerin de Compostelle"
Pour obtenir les site de Paolo Coelho, version française,
cliquez sur l'image ci-dessus.

**
Avec Paolo faites le chemin de Saint-Jacques de Compostelle,
Mais n'oubliez pas ceci:
"Que penser de l'Alchimiste qui devait aller jusqu'aux pyramides
pour comprendre que son trésor est chez lui, en Andalousie !"

Simple remarque pour les curieux... les photos ressemblent étonnamment au Webmaster de ce site ! 

***

 

VAGABONDAGE

Un droit que bien peu d’intellectuels se soucient de revendiquer, c’est le droit à l’errance, au vagabondage.

Et pourtant, le vagabondage, c’est l’affranchissement, et la vie le long des routes, c’est la liberté !

Rompre un jour bravement toutes les entraves dont la vie moderne et la faiblesse de notre cœur, sous prétexte de liberté, ont changé notre geste, s’armer du bâton et de la besace symboliques, et s’en aller !

Pour qui connaît la valeur et aussi la délectable saveur de la solitaire liberté (car on n’est libre que tant qu’on est seul), l’acte de s’en aller est le plus courageux et le plus beau.

Egoïste bonheur, peut-être. Mais c’est le bonheur, pour qui sait le goûter.

Etre seul, être pauvre de besoins, être ignoré, étranger et chez soi partout, et marcher, solitaire et grand à la conquête du monde.

Isabelle Eberhardt

***

 

LE VOYAGE

 

D'où vient-il, ce pêcheur
dans la barque qui rentre au port ?

 

Je connais cet attachement qui nous ramène

sans cesse à la terre de nos racines.

Cette terre qui parfois se voile d'un crépuscule

enveloppé d'un ciel en nuages
où le noir domine peu à peu.

 

Celle qui nous donne la vie a revêtu, pour la circonstance,

un tulle vaporeux, éthéré.

Il est l'heure de rentrer en son sein pour s'y ressourcer.

 

C'est à ce moment que le rêve me saisit

avant l'endormissement nocturne.

 

Me voici déjà reparti pour une nouvelle aurore.

Ma barque fait face à la belle endormie.

Je la trouve belle comme une espérance.

Je suis déjà parti pour le grand large.

 

*

 

L'important n'est pas le départ ou l'arrivée,

la naissance ou la mort,

mais la VIE : le VOYAGE.

 

 

*

 

S'ouvrir au monde sans s'y perdre.

Au large, l'Ineffable cohabite mieux avec l'horizon sans fin.

P.F. 2002©.(Pierfetz)

 

Relire ce texte et son annexe dans les Poèsies de Pierrot : "LE VOYAGE"

***

 

Lire en page annexe une poésie de circonstance de Paolo Coelho (CLIC)

***

POETES DU SACRE (Chez Gabrielle)
http://membres.lycos.fr/gabriellesegui/

 

Retour  Menu  Suite