ASSIEDS-TOI !

 

"Lequel d'entre vous, quand il veut bâtir une tour, ne commence par s'asseoir pour calculer la dépense et juger s'il a de quoi aller jusqu'au bout ? Sinon, tous se moqueront de lui et diront "voilà un homme qui a commencé à bâtir et qui n'a pu terminer !" (Luc 14,28)
Dans notre société où l'on demande à tous de courir sans cesse sans perdre de temps, sans réfléchir au calme, le conseil peut sembler stupide et suranné.
L'homme se réalise dans l'action mais se différencie de l'animal en comprenant
ce qu'il fait et ce qui lui arrive. Action et contemplation sont indissociables. Ceux qui ne l'ont pas compris se sont souvent mis dans des situations impossibles.
Beaucoup ont raté cette possibilité de
s'asseoir pendant leurs congés. Ils repartent après s'être éclatés (ils ne sont pas rééquilibrés pour la rentrée).
J'avais commencé ce Couarail sur l'idée d'un cinéaste qui réalise un film. Ses techniciens prennent des kilomètres de film à toute vitesse. Ensuite le film se réalise par
"arrêt sur image " afin de sélectionner les meilleures prises de vue pour obtenir un film bien construit.
Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, il est bon de s'asseoir pour réfléchir à ce que nous faisons afin d'éviter, un jour, un énorme vide au-dedans de nous.
Poser un regard sur notre environnement, les autres qui nous passent sous le nez en courant, nous arrêter avec eux pour jouir de la vie (Carpe Diem ). La paix intérieure dépend aussi
"d'arrêts sur image" répétés.
Il ne faut pas attendre la catastrophe le deuil, la maladie ou le malheur et effectuer cet exercice au quotidien pour nous permettre de repartir dans le soleil comme dans le brouillard.
"L'arrêt sur image" des tours de Manhattan en Amérique peut sembler paradoxalement salutaire, à un prix démesuré et inhumain, à tous ceux qui passent sans voir et sans entendre le vieux sage sur son banc qui exaspère les "actifs" en répétant : "ASSIEDS-TOI " sur le banc et fais un couarail avec toi-même et la Force divine qui t'habite, avec moi ou avec d'autres pour un "arrêt sur image" délibéré et pas en catastrophe !
Une vieille comptine chantait : "La Tour prends garde !... de te laisser abattre"...
Triste pressentiment qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai écrit ce couarail, il y a une quinzaine de jours, avant de me retrouver
"assis par terre" et désolé en face du terrorisme aveugle ( mais d'une logique folle et toujours possible chez les gens extrêmes et sectaires ! ) de ce mardi 11 septembre 2001 !
En 1830, Saint-Simon, philosophe et économiste français, disait:
Fuyons la folie des extrémités
qui n'ont d'issue que les abîmes.

P.S. Si la Spiritualité ne vous affole pas, prenez le temps de lire une prière qui se situe bien dans le prolongement de ce Couarail! ( clic Spiritualité = Prenons le temps de vivre! )

Nous ne prenons pas le temps de vivre !
Nous nous agitons,
Nous courons toujours vers d'autres choses !
Nous sommes toujours sous pression ! ...

P.F.

 

Clic pour écrire !

 

Philo  General  Suite