MAHOMET ?

(Sources du site L'internaute)
http://www.linternaute.com/

Dans le monde païen, croyant ou chrétien des siècles passés, on mélangeait le pouvoir civil au pouvoir religieux.
On a souvent fait la guerre plus que la paix en religions et dans certaines idéologies philsophiques et politiques.
La laïcité, parfois passionnelle, des nouveaux états démocratiques en place ne permet pas encore un vrai dialogue constructif.
Les problèmes religieux, sociaux, politiques actuels rencontrés avec le monde musulman se traduisent par une reconnaissance inégale, parfois injuste et cruelle
des différentes formes de pensée et de vie dans tous les états de notre planète. Ma connaissance coranique ne me permet pas de témoigner de bonne façon tant que l'apaisement ne sera pas revenu surtout parmi nos extrêmistes de tous bords, toujours décidés à défendre par le sang, les conflits, la foi de leurs ancêtres...
Je me contenterai donc de signaler un Témoin capital, dans notre histoire, sans sortir des faits historiques... Excuses. P.F.

Large documentation possible sur Google

 

***


Que sait-on de la jeunesse de Mahomet ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
Dans sa jeunesse, Mahomet traversait les déserts de la péninsule arabique en caravanes © Firas Nashed - Fotolia
Pas grand-chose. Le Coran ne laisse quasiment pas de place aux éléments biographiques. La plupart des récits de la vie de Mahomet ont été écrits par des hagiographes, parfois quatre siècles après la mort du Prophète. Ces textes cherchaient à mettre en valeur l’exemple, plutôt qu’à établir la vérité. Selon la tradition, Mahomet est né vers 570 à La Mecque, sur le territoire de l’actuelle Arabie Saoudite. Orphelin à six ans, il fait partie de la tribu des Hachémites : autrefois puissance, cette branche est en déclin. Le jeune Mahomet connaît la pauvreté. Il est alors commerçant et accompagne des caravanes jusqu’en Syrie. Là, un moine chrétien lui aurait prédit un avenir de Prophète.

***


Quelle place pour les femmes dans la vie de Mahomet ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
Les femmes ont une grande influence sur la vie de Mahomet © LoloStock - Fotolia
A 25 ans, Mahomet entre au service d’une riche commerçante. Veuve, Khadija avait, selon les récits, une quinzaine d’années de plus que le jeune homme. Ils se marient. Elle a six enfants dont deux garçons qui meurent prématurément. Selon les biographes, il lui est fidèle et dévoué. C’est elle qui le convainc d’accomplir sa mission divine. Après sa mort, il épouse huit autres femmes, dont une chrétienne copte ou encore une épouse juive : la plupart de ces mariages permettent d’habiles alliances diplomatiques. Parmi elles, la jeune Aïcha : l’âge de la jeune fille au moment de l’union oscille entre 6 et 19 ans selon les récits. Mahomet limite la polygamie, pratique très courante dans la péninsule arabe à l’époque, à quatre épouses.

***


Quelle est sa révélation ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
L'ange Gabriel rend visite à Mahomet (oeuvre de Rashid al-Din) © Wikimedia Commons / Edinburgh University Library
Après la mort de ses fils et de son oncle, Mahomet se retire parfois dans une grotte près de La Mecque pour méditer. En 610, il entend une voix au cœur de la nuit. L’historien al-Zuhri raconte dans une sira (biographie) : "La Vérité arriva inopinément et dit : "O, Mahomet, tu es le messager de Dieu"". L’homme craint d’avoir perdu la raison, mais, selon les récits tardifs, l’ange Gabriel (qui avait déjà annoncé à la Vierge Marie la naissance de Jésus) lui apparaît. "Récite", ordonne-t-il. Encouragé par Khadija, son épouse, il commence à prononcer un immense récit que les musulmans considèrent comme étant dicté par Dieu. Ce texte deviendra le Coran dont le prophète n’est que le porte-voix.

***


Quel genre d’homme était-il ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
Les sources manquent pour établir avec certitude le parcours de Mahomet © Jasminko Ibrakovic - Fotolia
Difficile de le savoir, d’autant que la plupart des récits cherchent à le glorifier. L’historien Maxime Rodinson le décrit comme sage, mais angoissé, notamment par son incapacité à produire des héritiers mâles. De manière plus prosaïque, Mahomet était probablement un homme de son temps, tentant d’établir son pouvoir dans une société divisée par les rivalités tribales. Dans les années 610, il fait part de ses révélations à ses proches, qui forment un groupe grandissant de fidèles. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est contraint de quitter La Mecque pour une cité située à 300 kilomètres. La cité de Yathrib deviendra Médine. Cette émigration, l’hégire, est le début du calendrier musulman (année 622 du calendrier grégorien).

***


Un homme de pouvoir et chef de guerre ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
La Mecque fait encore aujourd'hui partie des villes saintes de l'Islam © ayazad - Fotolia
A Médine, Mahomet regroupe ses fidèles : il est à la fois chef militaire, religieux et politique. Les musulmans qui le suivent fuient, comme lui, les persécutions à La Mecque. Sur place, il organise une société qui peine à survivre dans le désert. Certains habitants de la ville se convertissent pendant que d’autres conservent leurs croyances proches du judaïsme. Les sourates (courts textes révélés par Dieu) deviennent de plus en plus longues et juridiques. Les batailles avec les Mecquois se multiplient. En 630, Mahomet se présente aux portes de sa ville d’origine avec une armée de 10 000 hommes. La Mecque se rend sans combattre. En neuf ans seulement, l’ensemble de la péninsule arabique est unie par l’Islam.

***


Est-il un Dieu pour les musulmans ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
Mahomet n'a aucune nature divine pour les musulmans © Cyril PAPOT Fotolia
Non. Pour les musulmans orthodoxes, Mahomet n’est que le messager d’Allah, qui dictait ses enseignements par son intermédiaire. D’ailleurs, l’Islam a pour fondement le monothéisme absolu, c’est-à-dire entièrement tourné vers le Dieu unique. Ceci n’empêche pas Mahomet ("digne de louange" en arabe) d’être le personnage central de grandes épopées. Dans le Coran, il effectue notamment un grand voyage nocturne en direction de Jérusalem. Là, l’ange Gabriel l’aurait présenté aux autres prophètes du livre – dont Jésus-Christ. Dans le récit, Mahomet rencontre Allah au ciel, qui lui demande de prier cinq fois chaque jour. Selon des sourates du Coran, Mahomet aurait également accompli des miracles, comme fendre la Lune.

***


A-t-on le droit de représenter Mahomet ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
La caligraphie du nom Mahomet est souvent utilisée dans le monde musulman pour le représenter. © acd - Fotolia
Aucun texte du Coran n’évoque la représentation du prophète. En revanche, la majorité des écoles juridiques musulmanes considèrent qu’il est interdit de dessiner, peindre ou d’incarner le Prophète dans un film. Motif invoqué par les théologiens : le manque de respect à Dieu. A leurs yeux, l’homme est coupable de blasphème en tentant d’imiter l’œuvre d’Allah. Il n’en est ni digne, ni capable. Mais cette interdiction est moins présente dans certains courants, comme l’Islam chiite : des représentations du Prophète sont dessinées au moins jusqu’au XVIe siècle, notamment en Perse. En France, aujourd'hui, ce sont les lois sur la liberté d’expression qui s’appliquent. Il n’est pas expressément interdit de représenter Mahomet.

***


Comment est-il mort ?
Mahomet : jeunesse, biographie, femmes... Ce qu’il faut savoir sur le Prophète
La question de la succession de Mahomet demeure épineuse aujourd'hui © BEGY Production - Fotolia
632. Mahomet est malade. Il meurt alors qu’il faisait la sieste. Il ne laisse que quelques vêtements, mais surtout ses sourates. Il ne laisse aucun testament écrit. Sa succession devient une question épineuse, qui divise encore les musulmans aujourd'hui. Médine se déchire... Pour les (futurs) chiites, Mahomet avait désigné son gendre Ali comme successeur. D'autres compagnons du prophète Mahomet désignent Abou Bakr, l'un de ses amis, pour lui succéder (ils sont les futurs sunnites). Il devient calife, c'est à dire "successeur". Cette fonction ne sera abolie qu'en 1924 avec la fin de l'Empire Ottoman. Aujourd'hui, l'Etat islamique revendique ce titre de chef spirituel des musulmans pour son chef Abou Bakr al-Baghdadi. Un point de vue contesté par la plupart des croyants.

***

RETOUR MENU PHILOSOPHIE