Peinture d'Anne

 

LE RIRE DU CLOWN

La Vérité tue l’insensé qui la regarde.
Le Clown par Foi la découvre en toute liberté.

Si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire,
leur Reconnaissance est souvent nécessaire.
Seul le Clown est libre d'être vrai tant qu'il n'est pas pris au sérieux.

 

« Les hommes s’enfournent dans les rapides, mais ils ne savent pas ce qu’ils cherchent. Ils s’agitent et tournent en rond…
Tout était prêt : la poulie, le seau et la corde… le Petit Prince rit, toucha la corde , fit jouer la poulie. Celle-ci gémit comme une vieille girouette quand le vent a longtemps dormi… L’eau du puits était bonne et j’aime le rire du Petit Prince me promettant d’entendre encore ce rire dans toutes les étoiles…
Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire…».
Je ne vais pas vous relire tout le ‘Petit Prince’ de Saint-Exupéry. Les grandes personnes se trouvent trop sérieuses pour ressortir cette histoire qu’ils rangent dans un coin, après l’avoir peut-être rejouée par petites touches, noires ou blanches, au cours de leur existence. Le temps est passé ! Laissons cela aux enfants !
Les étoiles ne brillent plus que par des feux d’artifices médiatiques et tonitruants.
Les écrits et les romances suivent la même mode…Ils détonnent, mais ne nous étonnent plus.
La révolte, le spleen, le mal d’être, les noirceurs, les affaires fantastiques font vivre… leurs auteurs !!!

J’ai commencé cette bafouille par un Enfant. Les enfants qui s’esclaffent restent, pour beaucoup d’entre nous, la meilleure expression du rire qui peut devenir bruyant et déplacé chez les adultes.
Ceux-ci pouffent de rire, ne serait-ce que pour suivre l’entourage sans avoir tout compris ! Les enfants, petits et grands qui aiment encore le Cirque et les Spectacles de Variétés, goûtent la joie et le bonheur de vivre.
Le Petit Prince n’aime pas les gens sérieux qui ne savent pas rire et ne sont pas capables de rire de leurs propres imperfections. Enfants de tous âges et de tous pays, tous ont cultivé ce Carnaval, apparemment grotesque, des Clowns, des Bouffons de rois, des anciens Saltimbanques, des Comédiens, des Chansonniers, des Animateurs de Foire.
Un coup de chapeau, en passant, aux Humoristes, aux Caricaturistes, aux Pamphlétaires, qui démasquent les marionnettes de nos institutions humaines , quand le grand cirque désorganisé s’y installe… Il est bon que les Bouffons reviennent comme au temps des rois.
Que notre vieille Europe chante à nouveau tout comme on chante dans le tiers-monde, malgré les catastrophes que nous aurions bien du mal à supporter en chantant !

Le public se reconnaît dans la liberté d’Auguste, le Clown au costume de clochard , qui ose dire, face aux grands, symbolisés par le Clown blanc pailleté , toute l’injustice et l’insoutenable qui caractérisent parfois notre monde. Le Clown est un personnage qui fait rire et se moque bien des institutions et c'est cela sa force et sa liberté, même s'il se retrouve, parfois, seul en coulisse !
Le Clown est seul capable de dire la vérité , même aux grands, tout comme l'a fait Molière. Beaucoup ne supportent pas la Vérité en face, sans fortes représailles, si elle n'est pas habillée de rire, voilée par Paraboles, racontée par Contes et Mythes… ou masquée comme autrefois dans nos civilisations anciennes, asiatiques, péruviennes, africaines, helléniques…

Mon propos ne vous a pas fait rire. La raison en est simple. Je vous ai, modestement, dévoilé, quelques tours de passe-passe et les états d’âme d’un Clown triste, en coulisse, mais libre et rayonnant dès qu’il entre en scène. De marionnette disloquée et perdue, il devient lumineux, merveilleux dans sa naïveté apparente.
La foule en délire ( MDR en texto !) le ravit !
C’est alors que se produit le miracle : Le Clown tristement entré en scène se nourrit du rire de ses admirateurs et, comme eux, il se prend à rire. Le rire est contagieux dit-on. J’espère que vous avez connu des fou-rire dans votre vie et c’est le meilleur des remèdes pour bien vivre. On aide les malades, les handicapés et les vieillards, en ouvrant les portes des maisons de santé et de soins, aux intermittents du rire. C’est une thérapie qui fait ses preuves de nos jours.
Plus on rit, plus on vieillit bien…comme le bon vin !
Pour conclure, votre ami Pierrot le Clown vous conseille de mettre toujours un clown personnel dans votre quotidien, sans tomber pour cela dans la schizophrénie !!!
Pierfetz – Union des Ecrivains Vosgiens- 2010

***

Voir mes poésies : Le Clown Triste - Le Clown Libre

 

 


CONCERTO EN SCIE ET RAFFIN MAJEUR scie musicale...
par marietournel-et-manivel 

Même vidéo avec RealPlayer

****

Stopper le fond musical ci-dessus pour regarder le Diaporama!

MA PHIOLOSOPHIE DE CLOWN PAR FOI
(Clic sur ce titre pour un superbe diaporama)

RETOUR MENU PHILOSOPHIE - MENU GENERAL